© YouTube

L’affaire du col Dyatlov

Février 1959. Un groupe de skieurs composé de 8 hommes et 2 femmes mené par Igor Alekseyevich Dyatlov partent à la conquête de l’Oural (Russie). Ils sont âgés de 20 à 37 ans et sont tous des randonneurs expérimentés. Un membre est cependant forcé d’abandonner l’excursion pour des raisons de santé. Le groupe commence alors son ascension vers la montagne. On ne les reverra plus vivants.

Au départ, on ne s’inquiète pas de leur retard car cela arrive souvent pour ce type d’expédition. Une équipe de secours finit par partir à leur recherche après une semaine. Ils découvrent d’abord leurs tentes complètement déchiquetées de l’intérieur. Un peu plus loin, cinq randonneurs morts sont trouvés. Certains sont vêtus uniquement de sous-vêtements et sont pieds nus mais leurs corps ne présentent aucune blessure mortelle. Les médecins concluent qu’ils sont mort d’hypothermie. Les autres corps ne sont retrouvés que deux mois plus tard, dans un ravin. Cette fois les cadavres présentent des blessures atroces : fracture du crâne, côtes brisées… L’un d’eux a même la langue, les yeux et une partie du crâne arrachés. Fait étrange, aucune blessure externe ne correspond aux blessures internes et certains portent les vêtements des autres.

Plus de 75 théories ont été avancées pour tenter d’expliquer la mort de ce groupe de jeunes skieurs. Certains pensent qu’ils ont été attaqués. Mais aucune trace de lutte ou d’autres empreintes que celles du groupe n’ont été détectées. La théorie de l’avalanche aussi semble peu probable car le groupe avait justement choisi un endroit pour s’abriter peu propice à une telle catastrophe, et les corps n’étaient recouverts que d’une fine couche de neige. Mais alors qu’est-ce qui a poussé les randonneurs à quitter précipitamment leur tente sans les laisser le temps de s’habiller et d’emporter des vivres ? Le mystère reste entier.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de