Un hôpital moderne du XIXè siècle, pendant la Guerre de Crimée © Wikimedia/William Simpson/ Littogrpah

Les prémices de l’hôpital moderne

Les hôpitaux n’ont été en mesure de fournir la moindre utilité durant ces années noires. Il faut comprendre qu’à l’époque, ils répondent à une logique très différentes, qui, comme la médecine en général d’ailleurs, sera remise en question dans les années et les siècles qui suivent. Gérés par l’église, ils relèvent alors de l’hospitalité en général, accueillant veuves, orphelins, vagabonds…

Après la Grande Peste, tout le système est questionné. On va remettre le malade au centre, et se distancier d’une interprétation religieuse et traditionnelle de la maladie. On avance peu à peu vers l’embryon de la médecine moderne, avec par exemple les premières dissections (alors condamnées par l’église) au siècle suivant.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments