Edith Wilson

Si le combat entre Donald Trump et Hillary Clinton laissait espérer, pour la première fois dans l’Histoire des États-Unis, une femme présidente, le monde semble avoir oublié le cas d’Edith Wilson. Épouse de Thomas Woodrow Wilson, et donc « Première dame » du pays du 18 décembre 1915 au 4 mars 1921, elle n’eut d’autre choix que de s’improviser femme de l’ombre lorsqu’un accident vasculaire cérébral terrassa son époux alors Président des États-Unis. Partiellement paralysée, Edith Wilson endossa le rôle d’Homme le plus puissant du monde sous le surnom « président secret ». C’était elle qui faisait la passerelle entre les parlementaires et son époux : « Ma seule décision, c’était de décider ce qui était important et ce qui ne l’était pas. ». En d’autres termes, elle triait les sujets : ceux qui méritaient d’être portés à l’attention de son mari, et ceux qui méritaient de finir aux oubliettes… Une vraie femme de pouvoir.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments