— vasilis asvestas / Shutterstock.com

Dans une interview, Elon Musk a déclaré que sa société Neuralink a réussi l’exploit de faire jouer des jeux vidéo à un singe. À cet effet, le singe a été équipé d’une puce électronique connectée à son cerveau avec de minuscules fils. En plus d’avoir été efficace, le milliardaire excentrique a affirmé que l’expérience n’a pas été nuisible pour le bien-être du singe.

Un implant développé par Neuralink

L’entreprise d’Elon Musk, Neuralink, semble en bonne voie dans le développement des technologies du futur. « Nous avons déjà un singe avec un implant sans fil dans le crâne, et de minuscules fils, qui peut jouer à des jeux vidéo par la pensée », a notamment déclaré Elon Musk durant une interview sur l’émission « Good Time Show » de l’application Clubhouse. Cette affirmation donne un nouvel élan à Neuralink, qui est resté dans l’ombre depuis que la société a révélé que des dispositifs expérimentaux avaient été implantés chez des porcs au mois d’août 2020.

Tout comme avec les cochons, Elon Musk a également mis l’accent sur le bien-être de l’animal pour cette nouvelle expérience. « Ce n’est pas un singe malheureux… Vous ne pouvez même pas voir où se trouve l’implant et c’est un singe heureux », a-t-il ainsi précisé. Durant l’interview, l’homme le plus riche du monde a également expliqué que la prochaine étape de leur recherche consistait à savoir si les singes équipés des implants neuronaux de Neuralink seraient capables de jouer ensemble à un jeu vidéo par la pensée, a rapporté Bloomberg.

« Nous avons les plus belles installations pour les singes au monde. Nous voulons qu’ils jouent au mind-Pong les uns avec les autres », a déclaré le milliardaire. Quoi qu’il en soit, il est fort probable que les prochains tests de Neuralink ne se limiteront pas aux singes. Par le passé, l’entreprise a déjà fait appel à d’autres espèces – notamment des cochons et des rats – pour ses expériences. Mais l’inventeur a tout de même mis l’accent sur le fait que des efforts supplémentaires avaient été mis en œuvre avec les simiens, étant donné leur similitude avec les êtres humains.

Bientôt un implant sur le cerveau humain ?

Si les singes sont actuellement au cœur des préoccupations de l’entreprise, le but ultime de Neuralink et d’Elon Musk est de pouvoir utiliser ce type de dispositif chez les humains. Le PDG de Tesla et de SpaceX a en effet précisé que l’objectif principal de la technologie sera de permettre aux personnes souffrant de lésions cérébrales ou vertébrales de contrôler des appareils robotiques avec leur esprit. Sur le long terme, Elon Musk pense même que ses implants neuronaux pourraient permettre un jour aux humains de fusionner avec des machines et d’évoluer en cyborgs.

« Les gens sont déjà des cyborgs, dans le sens où ils ont déjà une couche numérique tertiaire… sous forme de téléphones et d’ordinateurs. Avec une interface neuronale directe, nous pouvons améliorer la bande passante entre votre cortex et votre couche tertiaire numérique », a expliqué le milliardaire durant l’interview. Concernant les projets à court terme de Neuralink, Elon Musk a déclaré que des vidéos détaillant les progrès de l’entreprise seraient très bientôt diffusées. Outre les travaux sur les micropuces, l’inventeur a également évoqué durant son interview le potentiel de l’intelligence artificielle, ainsi que les avancées réalisées par ses autres entreprises, a rapporté Inverse.

1
COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
David DZIMIRA Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
David DZIMIRA
Invité
David DZIMIRA

Moi qui commencais à vous prendre au sérieux et etre en haut de mon estime….patatraque, maintenant tout en bas. Nous sommes 8.8milliards d’humain. Ben trop!
POURQUOI PRENDRE UN ANIMAL?
Vous aurez trouvé n’importe quel abruti sur 8.8M pour votre expérience