Alma Mahler, « la bonne épouse »

Alma Mahler naît à Vienne en 1879 et meurt à New York en 1964. Issue d’un milieu intellectuel et cultivé, elle fréquente le Tout-Vienne, qui la courtise. Elle doit son premier baisé volé à Gustav Klimt, ami de son père. Son ambition est connue (elle est compositrice et peintre), et ses contemporains la décrivent négativement sur ce point, signe d’une époque qui refuse encore aux femmes de vouloir faire carrière en dehors de chez elles. En se mariant avec Gustav Mahler, elle doit toutefois renoncer à ses projets. Elle en développera une profonde frustration. Son mariage est un échec, son mari distant la néglige, elle se console dans les bras de Walter Gropius, futur fondateur du Bauhaus. À la mort de son mari, elle continue de fréquenter Gropius, tout en ayant une liaison avec l’écrivain et peintre Oskar Kokoschka, avec qui elle finit par rompre. Elle épouse ensuite Gropius, avec qui elle aura une fille (elle avait déjà 2 filles de son mari), qui meurt à 18 ans. Elle vit ensuite avec le romancier Franz Werfel, et sera ensuite enceinte de lui alors qu’elle est encore mariée à Gropius, avec qui elle finit par divorcer. Avec son nouveau compagnon, ils fuient l’Anschluss et finissent par emménager aux États-Unis. Son oeuvre se compose essentiellement de lieders, dont voici un extrait.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de