12 337 personnes connectées

17 chiffres révoltants sur la pauvreté en France

Notre société est loin d’être idyllique. Les inégalités se creusent, le chômage progresse, le nombre de personnes démunies augmente, et leurs conditions de vie s’aggravent. Si ces réalités sont dures à entendre pour certains, elles sont très concrètes pour des millions de Français. Voici 17 chiffres effarants sur la pauvreté en France.

Ces chiffres ont été extraits de différentes études menées par l’Insee, la Fondation Abbé Pierre, le collectif Les Morts de la Rue et le média Le Dauphiné.

 

Entre 4,9 et 8,5 millions de personnes sont considérées comme pauvres 

Un homme mendiant via Shutterstock
Un homme mendiant via Shutterstock

Pour l’Insee, une personne est pauvre si son niveau de vie est inférieur à 60 % du niveau de vie médian de la population française, soit 1 000 euros mensuels par personne. Le chiffre 4,9 millions correspond au seuil de pauvreté à 50 % du revenu médian et 8,5 millions à celui de 60 %, selon les données 2013 de l’Insee. 8,5 millions revient à environ 14 % de la population française. Quoi qu’il en soit, ces chiffres sont accablants…

 

Plus de 800 000 personnes en plus sous le seuil de pauvreté en 4 ans

Une famille en désespoir via Shutterstock
Une famille en désespoir via Shutterstock

Entre 2008 et 2012, le nombre de personnes vivant sous le seuil de pauvreté (à 60 % du revenu médian) a augmenté de 800 000 personnes. Entre 2004 et 2013, le nombre de pauvres s’est accru d’1 million de personnes (à 50 % du revenu médian). Cette forte augmentation est largement due à la progression du chômage.

 

3 Français sur 4 jugent leur pays inégalitaire

Un mendiant à côté d'une femme portant plusieurs sacs de shopping via Shutterstock
Un mendiant à côté d’une femme portant plusieurs sacs de shopping via Shutterstock

Et il est même très inégalitaire pour 28 % d’entre eux. 76 % des personnes interrogées par la Fondation Abbé Pierre « estiment qu’il est difficile de trouver la place souhaitée ou méritée au sein de la société française ». Dans l’ordre de gravité, l’inégalité face à l’emploi arrive première pour les personnes interrogées (61 %), avant l’accès aux soins (58 %) et le logement (51 %).