17 chiffres révoltants sur la pauvreté en France

En 4 ans, les plus pauvres ont perdu 5 milliards d’euros, tandis que les plus riches ont accumulé 18 milliards d’euros 

Un patron fumant un cigare devant un ouvrier via Shutterstock
Un patron fumant un cigare devant un ouvrier via Shutterstock

Nous assistons à une hausse des inégalités sans précédent. Si le niveau a stagné entre 2008 et 2012, c’est parce que les riches ont continué à s’enrichir et les pauvres à s’appauvrir. Plus de 50 % des Français ont connu une nette diminution de leur niveau de vie, quand celui des plus aisés augmentait. Entre 2008 et 2012, la diminution des moyens a été estimée à 5 milliards d’euros pour les 30 % les plus pauvres, tandis que les 30 % les plus riches ont accumulé plus de 18 milliards d’euros supplémentaires, dont la moitié revenait aux 10 % les plus riches. Les revenus sont de plus en plus inégalement répartis, au profit des plus aisés. En 2012, quand les 10 % les plus pauvres recevaient 3,5 % du revenu global, les 10 % les plus riches en absorbaient le quart (environ 25 %).

 

3,8 millions de personnes sont mal logées

Un bâtiment insalubre via Shutterstock
Un bâtiment insalubre via Shutterstock

Ces 3,8 millions de personnes n’ont pas leur propre logement ou vivent dans des conditions insalubres. Près de 2,9 millions de personnes vivent dans des conditions de logement « très difficiles » : logements inconfortables, de petite surface et/ou surpeuplés. Près de 900 000 personnes sont privées de logement personnel. Parmi elles, 141 500 vivent sans domicile et 85 000 vivent dans des habitations de fortune (caravane, mobile home…). Plus largement, 12 millions de personnes sont victimes de la crise du logement.

 

7 % des ménages ne peuvent pas maintenir leur logement à bonne température

chauffage

Avoir un logement ne signifie pas toujours vivre dans le confort. 7 % des foyers pauvres déclarent ne pas avoir les moyens de maintenir leur logement à bonne température, 10 % expliquent ne pas pouvoir recevoir des amis, et 11 % ont un logement bruyant.


A ceux qui osent, rien n’est impossible.

— Matthew Gregory Lewis