9 super-héros qui ont retourné leur cape pour devenir des super-vilains

Forts, puissants, bons, à la morale incorruptible, les super-héros sont nos icônes et les exemples à suivre de bien des fans. Pourtant et depuis les années 80, ils sont soumis à tout autant de pression que l’imposent leurs positions et il arrive, au détour d’une case et d’une aventure éprouvante, qu’ils passent de l’autre côté, du côté des méchants. Retour sur 9 des plus célèbres super-héros devenus vilains.

1- Superman
Le premier et pas des moindres, c’est Superman : le Kryptonien a, en effet, souvent franchi la fine limite qui sépare le bien du mal mais, à sa décharge, ses actions répréhensibles furent souvent menée sous le coup de la manipulation. Souvenez-vous de la kryptonite rouge dans Smallville : elle transformait entièrement le caractère du héros, faisant ressortir tout ce qu’il y avait de plus mauvais en lui. Ce n’est pas le seul exemple puisque, dans les comics et notamment dans la réalité alternative des comics et du jeu Injustice : Les dieux sont parmi nous, Clark Kent se place en dirigeant brutal et violent d’une ville détruite après qu’il a lui-même été manipulé pour assassiner sa femme, Lois Lane, enceinte de leur enfant.

Sa peine et sa colère étaient telles qu’il décida de s’offrir le monde en manipulait les tyrans et politiciens si bien que, avec le temps, il passa du plus sincère et droit super-héros au plus charismatique et violent des super-vilains.
superman-injustice-joker-

 

2- Wolverine
A jouer les bad guys, on finit souvent par en devenir un : le plus célèbre des antihéros à griffes devenu, du fait des manipulations qu’il a subies, assez sensible aux manipulations mentales, est un jour tombé sous le joug d’Apocalypse. Accompagnant le premier des mutants dans ses aventures en tant que l’un de ses cavaliers, il assassina des centaines d’agents du S.H.I.E.L.D avant de tuer Northstar.

Si le héros fut manipulé et si ses actions ne relevaient en rien de ses propres choix, nous pouvons tout de même statuer qu’il faisait bien partie des méchants dans cette histoire, son comportement naturellement éloigné de celui des héros ne jouant pas en sa faveur.

wolverine-apocalyspe

 

3- Robin
Nous vous en parlions déjà il y a quelque temps : l’histoire des Robin fut marquée par de nombreux évènements marquants et l’un deux, certainement le plus choquant, fut l’assassina de Jason Todd par le Joker sur l’initiative de DC Comics. Le fait est que le personnage n’était pas très populaire à l’époque de ses parutions et pour raviver l’intérêt des lecteurs, la maison d’édition les fit voter sur l’avenir du personnage. La majorité souhaita la mort du personnage, une tâche confiée au Joker dans l’un des comic books les plus marquants de l’époque. Retrouvé mort par Batman, le jeune garçon fut enterré et hanta, des années durant, l’esprit de la chauve-souris.

Quelques années plus tard, c’est sous la forme de Red Hood que le disciple de Batman renait d’entre les morts. Loin d’être un des gentils, il souhaite avant tout se venger d’avoir été trahi par sa mère biologique et abandonné par Bruce, dont la politique de non-violence lui avait couté la vie. Il devint rapidement jaloux du nouveau Robin, Dick Grayson, qu’il tenta de tuer plus d’une fois jusqu’au reboot NEW 52 qui transforma le personnage en héros.

red-hood

 

4- Le Soldat d’hiver
N’est pas méchant qui veut ou qui le souhaite : Bucky Barnes, l’ami de Captain America, disparut lors de l’une de leurs missions avant que le célèbre Américain ne soit emprisonné plusieurs décennies dans la glace. Si sa mort fut tragique, la révélation sur sa réapparition le fut tout autant : lui aussi préservé dans la glace, Barnes fut découvert par les Russes qui prirent soin de le manipuler et de lui laver le cerveau pour faire de lui le plus violent et efficace des assassins de la guerre froide.

Le Soldat d’hiver tua des centaines de personnes et se retrouva, bien évidemment, face à son ami d’antan qu’il tenta de détruire. Son esprit revint à la normale grâce au Cube Cosmique et il accompagna le Rogers dans quelques aventures avant de prendre la tête des Thunderbolts.

soldat-hiver

 

5- Hal Jordan
Green Lantern n’a décidément pas la vie facile : entre des aventures époustouflantes, des adaptations cinéma plus ou moins réussies et des auteurs un brin torturés, le personnage est passé par tous les états, y compris celui de vilain. C’est durant une série, un brin controversée, se déclinant en trois actes – Passé, Présent et Futur – et jouant sur différentes mises en abîme que l’homme retournera sa veste. Faisant suite à un autre récit, Reign of the Supermen, Hal Jordan assiste à la destruction de sa ville avant d’utiliser, par erreur, ses pouvoirs à des fins personnelles.

Convoqué par les Oa, le justicier dévasté à l’idée d’avoir perdu tous ses proches, va connaitre de sérieux troubles : devenant fou, le cœur brisé, il abattra ses comparses et partira en route vers la planète des gardiens, annihilant quiconque tenterait de l’en empêcher et ira jusqu’à tuer ses plus proches amis.

green-lantern

6- Jean Grey
Phénix a longtemps marqué les comics de Marvel et des X-Men de par l’importance de ses pouvoirs et sa difficulté à les contrôler. De base, Jean est l’un des personnages les plus doux et réfléchis du catalogue de la Maison des Idées et après s’être sacrifiée pour sauver ses camarades lors d’une aventure épique, elle fut ressuscitée par une entité alien, ce qui eut pour conséquence de la troubler suffisamment pour l’empêcher de reprendre le dessus sur le Phénix qu’elle arrivait, jusque-là, à garder sous contrôle.

Le Dark Phoenix, une mutante aux pouvoirs surpuissants (certainement l’un des plus puissants de l’univers Marvel), aura longtemps été sous-estimé dans les comics notamment de par l’incapacité des auteurs à en tirer profit. Sous l’influence de ses pouvoirs, Jean marqua à jamais l’histoire des X-Men et en influença toute la continuité.

jean-grey

7- Hulk
A la manière de Jean, Bruce Banner subit ses pouvoirs plus qu’il ne les contrôle et là où un super-héros banal reçoit un don avec l’apparition de ses capacités, lui fait plutôt partie de la catégorie des mauvais. Sa transformation n’est pas encore arrivée mais cela ne saurait tarder : d’ici plusieurs centaines d’années, la Terre sera détruite par une guerre nucléaire et étant l’un des seuls survivants, Hulk s’autoproclamera le maître de la planète : le maestro.

Pour garder le pouvoir, il tuera les autres super-héros, tout en combattant la moralité et le bien qui reste encore en lui. Un brin mégalomane, il construira même une salle des trophées où seront gardés les objets et membres ayant appartenu à ses anciens camarades, devenus ennemis.
maestro-hulk

8- La Sorcière rouge
Pas facile d’être la fille de Magnéto, de posséder des pouvoirs surpuissants souvent incontrôlables et d’être crainte par la moitié de ses collègues. La vie de Weda n’aura pas été de tout repos : après avoir perdu ses enfants, elle se retournera contre les siens pour détruire le repaire des Avengers et tentera de supprimer tous les mutants après avoir créé une dimension parallèle. Ces derniers points auront une importance énorme dans le développement du personnage.

C’est en tentant de se protéger qu’elle utilisera ses pouvoirs pour faire disparaitre tout gène mutant de la planète en prononçant l’une des phrases les plus cultes de Marvel, « No More Mutants ». Heureusement, elle reviendra du côté des gentils et doit, aujourd’hui encore, prouver sa bonne foi.

scarlet-witch

9- Superboy-Prime
Décidément, Kal-El a quelques difficultés à s’en tenir à son histoire d’origine : Superboy-Prime nous vient d’une planète alternative où il n’y a pas de super-pouvoirs et c’est en étant catapulté à travers le multivers qu’il atterrit sur la Dimension paradisiaque (Paradise Dimension). Dans cet autre monde, il perdit la raison et tua de nombreux héros, détruisant pays et planètes avant d’être renvoyé sur Terre en punition (un voyage qui créera suffisamment de perturbations pour faire renaître Jason Todd).

C’est là qu’il retrouva sa famille et ses amis et qu’il comprit à quel point il était allé loin tant il avait sombré dans la folie. Le petit twist à cette histoire est que ses amis étaient au fait de sa transformation puisqu’ils avaient, à l’instar du lecteur, suivi toute l’histoire dans des comics relatant des aventures de Superboy-Prime.

Superman-prime

 

Pas facile d’être un super-héros quand tout est fait pour vous faire chavirer. Le côté obscur, bien plus attractif, aura tenté bien des justiciers, des plus faibles aux plus forts, mettant à l’épreuve leurs principes et idéaux. De Superman à Green Lantern en passant par Jean Grey et la Sorcière rouge, tous auront marqué l’histoire de leurs maisons d’édition par ces transformations aussi inhabituelles que passionnantes.


Au lieu de mettre en joue quelque vague ennemi, mieux vaut attendre un peu qu’on le change en ami

— Georges Brassens