11 super-héros LGBT de comics qui cassent les stéréotypes

Les comics doivent souvent leur succès à la capacité de leurs auteurs, illustrateurs et maisons d’édition à s’adapter à l’actualité, la société, en bref : la réalité. Depuis les années 90, toutes les maisons d’édition, petites et grandes, ont tenté de transformer leurs héros clichés en personnages normaux auxquels ont pourrait s’identifier et c’est dans ce but qu’un certain nombre d’entre eux ont fait leur coming out. Retour sur ces personnages extraordinaires récemment sortis du placard.

 

Green Lantern

alan-scottNous vous en parlions déjà il y a quelque temps, Green Lantern fait partie de ces héros qui modernisent vos comics préférés. C’est Alan Scott, le premier homme à avoir porté la célèbre bague verte qui a annoncé au monde son homosexualité 72 ans après sa création. C’est le magazine américain Entertainment Weekly qui a répandu la nouvelle en accordant une interview à son nouvel auteur James Robinson. Ce dernier expliquait sa tristesse quand, à l’annonce du retour du héros, Scott, qui a l’origine était le grand père d’un petit-fils gay, il fut rajeunit de quelques années. En voulant offrir un personnage rajeuni à ses lecteurs, DC Comics avait fait disparaître son descendant soit l’un des rares personnages homosexuels du catalogue. L’erreur fut réparée par Robinson qui proposa très vite à DC de faire de lui un personnage homosexuel. La nouvelle plu, d’autant plus que le héros assumait, dès les premières planches, son orientation sexuelle et finissait même par se marier !

 

Catwoman

Depuis 1940, la belle Selina Kyle vadrouille sur les toits de Gotham sans égard pour la loi. L’héroïne qui, tour à tour, avait entretenu des relations amoureuses avec différents personnages, avait beaucoup fait parler d’elle tant les rumeurs de sa bisexualité titillaient la curiosité des lecteurs. Il aura fallu attendre CatWoman#39, « Better Than He Does Himself », pour que l’auteur et le personnage confirme l’évidence : Selina est bisexuelle et dans les récits de Genevieve Valentine, amoureuse.

 

Miss America

america-chavezSymbole des Etats-Unis et de la femme forte, Miss America a traversé les époques depuis son introduction en 1943. C’est sous les traits de Madeline Joyce Frank que l’héroïne fait son entrée dans l’univers des comics : jolie blonde, elle fait partie de ces personnages un brin clichés développés pendant l’après-guerre pour séduire le public féminin. En 2011, le visage de l’Amérique change puisque c’est America Chavez qui, sur l’idée de Joe Casey, reprend la cape. Hispanique, la jeune fille fut annoncée comme homosexuelle avant même sa publication. L’héroïne assume, elle aussi, pleinement sa sexualité dans les cases de la bande dessinée.


Le monde a commencé sans l’homme et il s’achèvera sans lui.

— Claude