― Cineberg / Shutterstock.com

1. Le Sauternes

Trinquons maintenant à toutes ces bonnes choses avec une bonne bouteille de Sauternes, un vin de prestige du cépage bordelais ! Car vous l’avez compris, ce vin français d’appellation d’origine contrôlée doit sa réputation mondiale à un aléa bienheureux qui lui a conféré cette belle couleur jaune aux éclats dorés et ce goût liquoreux aux notes de miel et de cire “rôtis”. Ce goût unique, le Sauternes le doit à un retard d’environ deux semaines dans les vendanges de son raisin blanc. Les grappes auraient dès lors surmûri et développé un champignon, le Botrytis cinerea, qui sévit sur les cultures comme la vigne. C’est cette pourriture grise qualifiée de pourriture noble qui, associée au climat de la région, au terroir et au travail de l’homme, a fait du Sauternes ce vin d’exception.

Mais laquelle de ces deux histoires est la vraie ? Celle du négociant qui, en 1836, aurait attendu le retour du soleil après les longues pluies automnales pour vendanger, ou celle du marquis qui, en 1847, aurait ordonné à ses gens d’attendre son retour tardif de sa chasse au loup en Russie pour attaquer les vendanges ? Le saura-t-on jamais ? Tchin tchin !

Avez-vous vous aussi amélioré une recette par accident ?

COMMENTEZ

avatar
  S’abonner  
Notifier de