LE SPORT DÉVELOPPE LA MÉMOIRE

À l’Université de Montréal, Marc Roig étudie le comportement congénital des rats sportifs. Le résultat est flagrant : ceux qui sont entraînés régulièrement possèdent un excellent repérage dans l’espace. En effet, lâchés dans un labyrinthe, ils trouvent la sortie sans problèmes. De plus, ils ont une meilleure aptitude à distinguer leurs jouets que leurs comparses sédentaires. Dans le cerveau des mammifères, c’est l’hippocampe qui gère la mémoire. Le sport aurait tendance à multiplier les connexions synaptiques, favorisant ainsi la diffusion et le stockage d’informations.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de