Ces éboueurs ont offert une seconde vie à ces livres jetés à la poubelle en ouvrant une bibliothèque

Alors que des milliers d’objets encore utilisables sont jetés à la poubelle chaque année, certaines personnes les remarquent et leur donnent une seconde vie. C’est le cas à Ankara de centaines de livres qui, grâce aux éboueurs de la ville, servent à nouveau dans une bibliothèque hors du commun. Un bel exemple de recyclage qui profite à tous les habitants de la ville.

 

COMMENT EST LA BIBLIOTHÈQUE ?

Située dans le district de Çankaya, cette bibliothèque atypique a été installée dans une ancienne usine au cœur du département de l’assainissement. Dès que les éboueurs ont commencé à récolter des livres, ils ont cherché un lieu pour les entreposer et cette usine avait tout le potentiel nécessaire.

Sa façade en briques et ses longs couloirs ont immédiatement inspiré les éboueurs, voyant dans ce lieu déserté un espace idéal pour installer étagères et ouvrages. En plus des étagères, le lieu dispose d’un coin salon où les lecteurs peuvent s’installer mais aussi d’échiquiers pour les joueurs.

 

POURQUOI AVOIR CRÉÉ CETTE BIBLIOTHÈQUE ? 

Tout a commencé quand les éboueurs de la ville ont découvert lors de leurs rondes des livres abandonnés. Toujours en bon état, ils ont choisi de ne pas les jeter et de les stocker pour que les employés et leurs familles puissent les lire. À chaque nouvelle tournée, la collection de livres sauvés grandissait.

Les résidents, qui ont eu vent de cette initiative, ont alors commencé à donner d’eux mêmes les livres qu’ils ne voulaient plus aux éboueurs. La bibliothèque est alors devenue indispensable pour certains au point de devenir une institution d’Ankara.

 

DES ORDURES AUX ÉTAGÈRES 

En septembre 2017, au vu de l’ampleur des livres accumulés, la bibliothèque a officiellement ouvert ses portes au public. Actuellement, elle réunit plus de 6 000 ouvrages issus de tous les styles littéraires. Ils peuvent, comme dans une bibliothèque classique, être prêtés pour deux semaines. Cette durée peut, selon les médias d’état, être prolongée si nécessaire. Même les voyageurs de passage peuvent s’arrêter pour lire un livre, la bibliothèque comptant quelques livres en anglais et en français.

Entre les dons faits par les particuliers et les livres récupérés, la collection a pris tellement d’ampleur que les livres sont prêtés à d’autres institutions de la ville. Les écoles, les prisons et même les programmes éducatifs peuvent profiter des nombreux ouvrages à disposition. Enfin, pour gérer ce lieu de vie, la ville d’Ankara a embauché une personne à temps plein. Grâce à l’initiative des éboueurs, un nouveau lieu de vie anime la capitale turque, pour le plus grand plaisir des lecteurs de tous âges.


Tokyo est la ville la plus peuplée du monde. En 2016, elle compte plus de 42 millions d’habitants

— @DailyGeekShow