5. Risques liés à la recherche

En utilisant la génétique inverse, des chercheurs américains de l’université du Wisconsin à Madison ont inventé un virus semblable à celui de la grippe espagnole de 1918. Ainsi, ils l’ont créé à partir de fragments de souches de grippe aviaire. D’un côté, certains scientifiques soutiennent que cette initiative a pour but de mieux anticiper le risque encouru par la population si ce virus venait à apparaître. Ils veulent voir s’il possède une signature génétique pouvant être surveillée. Ainsi, les recherches seront orientées sur le développement de contre-mesures améliorées telles que l’invention d’un vaccin antigrippal universel.

D’autres scientifiques sont tout à fait contre. Pour eux, la création d’un agent pathogène dangereux est irresponsable et risquée. Concernant la signature génétique, elle est propre à chaque virus, elle ne permet pas forcément d’anticiper comment elle agira. Ainsi, si l’on ne prend pas les précautions nécessaires, le virus pourra s’échapper accidentellement et provoquer une pandémie.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de