7. Voyage accru

 Actuellement, voyager devient moins cher. Si on peut parcourir le monde en un jour à peine, les maladies pourront en faire de même. Les personnes infectées pourraient transmettre des virus dans des endroits non protégés où ils voyagent et y infecter d’autres personnes. Tel est le cas d’Ebola en 2014, où la population locale n’était pas immunisée contre le virus de ladite maladie.

Autant les pays, les aéroports, les avions que les hôtels peuvent constituer des lieux potentiels qui favorisent la contamination. Ainsi, en 2003, un médecin chinois a déclenché l’épidémie de pneumonie ou  SRAS. Infesté, il l’a transmise aux autres personne y ayant séjourné. Ces gens infectés ont ensuite pris l’avion vers d’autres pays. 5 mois après, 8 000 personnes dans différents pays ont été infectées et 774 d’entre elles sont décédées.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de