― MakeStory Studio / Shutterstock.com

Autrefois, les hommes n’avaient pas encore de réfrigérateurs pour garder les aliments au frais. Ils devaient alors recourir à d’autres moyens de conservation pour se préparer aux longs hivers, aux étés brûlants, ou tout simplement pour avoir une réserve de nourriture pendant plusieurs jours.

La viande était conservée dans l’eau

Il existe de nombreuses méthodes de conservation de la nourriture ne nécessitant pas la technologie moderne : la salaison, le séchage, le marinage, le fumage ou encore la fermentation. Cependant, les premiers chasseurs-cueilleurs devaient s’adapter à ce qui était à portée de leurs mains pour que leurs réserves de nourriture soient comestibles plus longtemps.

Une équipe de recherche a enquêté sur la découverte d’un os de mammouth en 2015 au Michigan. Les scientifiques expliquent que les troupeaux de mammouths parcouraient l’Amérique du Nord il y a plus de 11 000 ans. Ceux-ci représentaient une source de nourriture importante pour les chasseurs-cueilleurs. Pour que les restes durent longtemps, les autochtones les mettaient dans l’eau pour les conserver. Or, cet os de mammouth trouvé au Michigan aurait été délibérément placé dans un étang peu profond.

« L’étang est un endroit pour ranger des morceaux de carcasse. Quelle est l’alternative lorsqu’il y a d’autres prédateurs et charognards qui prendront volontiers un repas dans le paysage ? », a déclaré Daniel Fisher, professeur et conservateur au musée de paléontologie de l’université du Michigan.

― AuntSpray / Shutterstock.com

Les aliments conservés grâce aux lactobacilles

Les scientifiques expliquent que la conservation de la viande par ce procédé est possible grâce aux bactéries appelées « lactobacilles » qui vivent dans l’eau. Celles-ci produisent de l’acide lactique, un acide organique qui joue un rôle dans divers processus biochimiques. Les lactobacilles colonisent la viande tandis que l’acide lactique préserve la masse musculaire.

Daniel Fisher indique que le mammouth avait probablement été placé dans l’étang en automne, pour qu’il soit consommé jusqu’à l’été suivant. Ce dernier sait qu’une viande peut être conservée aussi longtemps dans l’eau, car il a mené des expériences similaires avec des animaux comme des cerfs et des chevaux.

COMMENTEZ

avatar
  S’abonner  
Notifier de