chevaux
— Volodymyr Burdiak / Shutterstock.com

Les chevaux sont des animaux magnifiques qui ont noué une relation étroite avec l’Homme depuis des siècles. Leur mode de sommeil est l’un de leurs aspects les plus intrigants. En effet, ces équidés peuvent dormir debout ou couchés, selon les circonstances. Mais quelles sont les raisons de ce comportement ? 

Dormir debout : une adaptation à la prédation

Les chevaux ont la capacité de dormir debout grâce à un système spécial qui leur permet de verrouiller leurs articulations et de maintenir leur équilibre sans effort. Ce système, appelé mécanisme statique passif, leur évite de tomber pendant qu’ils somnolent.

Mais pourquoi les chevaux optent-ils pour cette position plutôt que de se coucher confortablement ? La réponse se trouve dans leur rôle dans la chaîne alimentaire. Les chevaux sont des proies faciles pour d’autres animaux comme les lions ou les lynx, tout comme les ânes ou les zèbres.

Ainsi, dormir debout est une adaptation à la prédation qui leur permet de rester alertes en cas de danger. En effet, un cheval couché met plus de temps à se relever et à fuir qu’un cheval debout. De plus, un cheval debout donne l’impression d’être vigilant et prêt à se défendre.

Être debout leur confère un véritable avantage face aux prédateurs et augmente leurs chances de s’enfuir”, affirme Karen Waite, experte en équidés à l’université du Michigan.

Dormir debout est donc un moyen simple et efficace pour les chevaux de survivre à l’état sauvage. Cependant, ce n’est pas suffisant pour assurer leur bien-être.

cheval
— © Brian Snelson / Wikimedia Commons

Dormir couché : un besoin vital

Lorsqu’ils dorment debout, les chevaux ne peuvent entrer que dans le sommeil lent, aussi appelé sommeil non paradoxal. Pendant ce sommeil, seule la respiration et le rythme cardiaque diminuent, entraînant une baisse de l’activité cérébrale. Physiquement, l’animal a la tête baissée et les yeux fermés.

Mais pour se relaxer complètement, les chevaux ont besoin de se coucher et d’entrer dans un sommeil paradoxal. C’est pendant ce sommeil que les muscles se relâchent et que les rêves se produisent.

Or, pour entrer dans un sommeil paradoxal, les chevaux doivent se sentir en sécurité. C’est pourquoi ils ne se couchent que lorsqu’ils sont en confiance, que ce soit dans la nature ou dans les fermes.

Dans la nature, il y a toujours au moins un cheval debout pour surveiller les alentours si plusieurs chevaux se couchent en même temps pour dormir en sommeil paradoxal. Dans les fermes, en revanche, le cheval ne le fera que s’il dispose d’un environnement de sommeil confortable.

Les chevaux doivent se coucher pour dormir afin de récupérer, car rester debout pendant leur sommeil leur permet d’éviter les prédateurs”, explique Sarah Matlock, professeure de comportement équin à l’université du Colorado.

Le sommeil paradoxal est essentiel pour la santé des chevaux. S’ils n’en ont pas assez, ils peuvent perdre leur vitalité et s’effondrer.

cheval

Les effets d’un manque de sommeil

Les besoins de sommeil des chevaux varient selon leur âge, leur activité et leur environnement. En moyenne, un cheval adulte a besoin de 4 à 5 heures de sommeil par jour, dont environ 2 heures de sommeil lent et 30 minutes de sommeil paradoxal.

Si ces besoins ne sont pas satisfaits, les chevaux peuvent souffrir de fatigue, de stress, de dépression ou de troubles du comportement. Ils peuvent également avoir des problèmes de santé comme des ulcères, des coliques ou des infections.

Les propriétaires de chevaux et les entraîneurs doivent donc faire tout leur possible pour leur offrir un environnement de sommeil confortable. Cela implique de leur fournir un abri propre et spacieux, de l’eau et de la nourriture, ainsi qu’un contact social avec d’autres chevaux.

En résumé, les chevaux dorment debout ou couchés selon les circonstances. Dormir debout est une adaptation à la prédation qui leur permet de rester alertes en cas de danger. Dormir couché est une nécessité pour se relaxer complètement. Un manque de sommeil peut avoir des effets néfastes sur leur santé et leur bien-être. Par ailleurs, que savez-vous vraiment des chevaux ?

S’abonner
Notifier de
guest

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments