― © Smithsonian’s National Zoo / Flickr

Capable de survivre plus de 18 minutes sans oxygène, résistant au cancer et doté d’une longévité exceptionnelle, le rat-taupe nu fascine les scientifiques. Ce petit animal de quelques centimètres, aussi connu sous le nom d’hétérocéphale, serpente dans les galeries souterraines des régions arides. On le trouve notamment en Afrique subsaharienne et en Éthiopie.

Un modèle de longévité et de bonne santé

Une peau fripée et sans poil, les dents de devant qui sortent et des yeux minuscules… De prime abord, le rat-taupe nu n’a pas de quoi faire des envieux. Et pourtant, toute la communauté scientifique s’incline devant lui. C’est d’abord sa longévité qui impressionne. Alors qu’un animal de son acabit comme la souris ne vit généralement pas plus de 2 ans, le rat-taupe nu vit environ douze fois plus longtemps. Avec une longévité de 25 ans en moyenne, ce rongeur peut vivre jusqu’à 32 ans.

Les chercheurs et gérontologues s’appuient sur le cas du rat-taupe nu pour tenter de comprendre les mécanismes du vieillissement chez l’humain. En effet, le rat-taupe nu présente une longévité d’autant plus exemplaire qu’il ne vieillit pas. Son activité physique et son élasticité musculaire restent ainsi équivalentes de sa première à sa dernière année de vie.

© Roman Klementschitz, Wien / Wikimedia Commons

En outre, contrairement à tous les autres rongeurs, le rat-taupe nu n’est jamais malade du cancer. D’après les chercheurs qui se penchent sur son cas, c’est un composé fabriqué par les cellules de l’animal, nommé hyaluronane, qui serait à l’origine de cette résistance. Celui-ci est en effet capable de mettre un terme à la division des cellules qui est suscitée lorsqu’une petite tumeur apparaît.

Une vie secrète qui s’organise sous la terre

L’hétérocéphale passe l’intégralité de ses jours sous la terre. Il n’a alors aucun prédateur. Ce rongeur vit en colonies de 60 à 100 spécimens, organisées autour d’une unique femelle. Cette « reine » s’accouple avec seulement un à trois mâles, mais compense par sa fertilité. En effet, une même femelle peut donner une portée de ratons par an pendant 15 à 25 ans.

Hormis la « reine » et les quelques mâles élus, les rats-taupes n’ont aucune activité sexuelle. Le reste de la colonie s’occupe ainsi de soigner et protéger les ratons de la reine.

Des cellules impeccables à tout âge et en toute saison

Si les super-pouvoirs du rat-taupe nu demeurent en partie un mystère pour l’humain, les biologistes expliquent tout de même sa grande résistance par la grande qualité de ses cellules. Les protéines de ses cellules conservent toutes leurs qualités du fait de l’environnement auquel l’animal est soumis.

En effet, constamment sous la terre, le rongeur ne subit pas de changements de température et se nourrit quasi exclusivement de graines. On n’oserait pas conclure que le secret d’une longue vie en bonne santé serait de vivre sous la terre !

COMMENTEZ

avatar
  S’abonner  
Notifier de