Black Butler – Book of Circus

On peut apprécier l’esthétique quelque peu vintage de cet opening, qui a entièrement lieu dans un théâtre en carton. L’utilisation des bobines de film pour raconter le traumatisme de Ciel, le fait que Sebastian apparaisse à la fois comme une menace et son protecteur, ainsi que la sublime rotation qui nous fait passer du vitrail à un Ciel enchaîné pour ensuite plonger dans son œil sont autant de raisons qui nous font aimer cet opening.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de