Au Yémen, une guerre dévastatrice est en cours et pourtant personne n’en parle !

La situation est critique au Yémen depuis que l’Arabie Saoudite s’est lancée dans une lutte armée contre les rebelles chiites qui ont pris le pouvoir. Voici près de deux ans que le conflit dure entre une coalition du Moyen-Orient dirigée par l’Arabie Saoudite et le mouvement Houthi allié à l’Iran; la guerre a déjà causé plus de 10 000 morts et presque 37 000 blessés. Ce climat chaotique favorise la présence de Daech et d’Al Qaïda. Pourtant le monde entier semble fermer les yeux sur cette catastrophe humanitaire.

Déchiré par les luttes intestines, frappé par la famine et la grande pauvreté, le Yémen était déjà en crise avant l’avènement du conflit armé. Cependant, selon Jamie McGoldrik, humanitaire coordinateur des Nations Unies au Yémen, le conflit aggrave la situation des yéménites quotidiennement. Sur 28 millions de personnes, environ la moitié souffre d’insécurité alimentaire et 7 millions ne savent pas où ils trouveront leur prochain repas… Les familles ne peuvent plus soigner leurs enfants, nombre d’entre eux naissent prématurément à cause du stress et des conditions de vie déplorables.

Sanaa la capitale du Yémen est ravagé par la guerre
Sanaa la capitale du Yémen est ravagée par la guerre

La guerre fait également des ravages sur l’emploi et les infrastructures du pays. 1 million et demi de fonctionnaires ont perdu leur emploi au cours des 3 derniers mois. L’aéroport de Sanaa est fermé et les ports qui entrent dans Al Hudaydah, bien qu’essentiels à l’acheminement des denrées alimentaires et des médicaments, sont entièrement paralysés.

L’ONU a qualifié la situation au Yémen de crime de guerre, de même les ONG ne cessent de rappeler la crise humanitaire qui consume le pays. Malgré tout, l’Occident fait mine de ne pas voir le théâtre d’horreurs qui prend vie sous ses yeux.

L'Occident alimente la guerre au Yémen en vendant des armes à l'Arabie Saoudite
L’Occident alimente la guerre au Yémen en vendant des armes à l’Arabie Saoudite

Oliver Sprague chargé du contrôle des armes du Royaume-Uni à Amnesty International pointe la responsabilité du Royaume-Uni dans le conflit. La vente massive d’armes à l’Arabie Saoudite est directement liée au massacre des yéménites et à la destruction de leur pays. « Cette semaine Theresa May et Boris Johnson ont tenté de justifier la vente d’armes par le Royaume-Uni à l’Arabie Saoudite. Le gouvernement est tombé en disgrâce. » affirme t-il.

La France n’est pas en reste puisqu’elle se tait pour préserver ses intérêts économiques avec l’Arabie Saoudite. Les nombreux contrats d’armement qu’elle détient auprès de l’Arabie Saoudite l’impliquent tout autant que le Royaume-Uni dans le conflit. Laurent Bonnefoy, chercheur au Centre de recherches internationales (CERI) et spécialiste du Yémen explique : « En fait, la France et la communauté internationale ont démissionné devant la complexité du problème du Yémen. Elles ont donc donné carte blanche à l’Arabie Saoudite« .


La production d’un kilo de miel mobilise l’énergie de 6000 abeilles pendant 2 semaines

— @DailyGeekShow