syndrome de Paris
— Anh Luu / Shutterstock.com

Voyager et visiter un nouvel endroit sont des expériences merveilleuses pour la majorité des gens. Mais ce n’est pas le cas pour tout le monde, notamment pour ceux qui souffrent du syndrome de Paris. Cette forme extrême de choc culturel peut être particulièrement incommodante.

Un problème causé par une désillusion sur la beauté de Paris

La capitale française est une ville fantastique remplie de nombreux monuments historiques et autres attractions touristiques qu’un très grand nombre de personnes dans le monde entier rêvent de découvrir. Ainsi, une visite à Paris est ainsi considérée comme une merveilleuse aventure par la plupart des visiteurs étrangers. Mais ce n’est pas le cas pour tout le monde, car les visiteurs qui souffrent du syndrome de Paris vont expérimenter d’épouvantables symptômes.

Nausées, vomissements et accélération du rythme cardiaque, rien ne sera épargné aux malheureux qui souffrent du syndrome de Paris. Dans les cas les plus graves, ils peuvent même souffrir d’hallucinations, de délire, de déréalisation, de dépersonnalisation, d’anxiété et de stress. Ces symptômes ne s’expliquent pas par une intoxication alimentaire ou par toute autre pathologie physique. Ils sont causés par cet étrange trouble psychologique transitoire qui est en fait une forme extrême du choc culturel.

Plus précisément, le syndrome de Paris est décrit comme un sentiment de déception manifesté par certaines personnes lors de leur visite à Paris. Saleté, vols, pollution… Cette déception est notamment causée par le fait qu’elles estiment que la ville est loin de ressembler à ce qu’elles imaginaient avant leur arrivée. La représentation généralement idyllique de Paris dans les médias n’est pas étrangère à ce problème. Malheureusement, cela ne reflète pas la réalité, et comme toutes les villes, Paris a des défauts et elle n’est pas aussi belle qu’on le voit à la télé et sur les réseaux sociaux.

syndrome paris
— Medvid.com / Shutterstock.com

Les Japonais, principales victimes du syndrome de Paris

Si tout le monde est sensible au choc culturel, le syndrome de Paris a tendance à toucher principalement un groupe démographique particulier : les touristes japonais. Cependant, cela ne signifie nullement que des étrangers originaires d’autres pays ne peuvent pas expérimenter ce phénomène. D’ailleurs ce phénomène est également assez fréquent chez les touristes originaires de Chine, de Singapour et de Corée du Sud. Ce lien étrange entre les Japonais et le syndrome de Paris est notamment lié à l’image idéaliste que cette communauté se fait de Paris.

Au Japon, la France – et Paris en particulier – est une source de fascination et d’admiration sans bornes. D’ailleurs, on peut trouver au Japon un très grand nombre d’établissements inspirés de la culture et des enseignes les plus luxueuses de la France. Le Japon a même une structure inspirée de la tour Eiffel à Tokyo. Mais comme nous le savons tous, cela ne correspond pas vraiment à la réalité. Ainsi, le premier cas du syndrome de Paris a été diagnostiqué en 1986 par un psychiatre japonais du centre hospitalier Sainte-Anne à Paris. Le syndrome n’a cependant été décrit de manière officielle qu’en 2004.

syndrome Paris
― Davit Khutsishvili / Shutterstock.com
S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
Callicarpa
Callicarpa
1 mois

Existe-t-il le même syndrôme lorsqu’on quitte la capitale en s’imaginant la province comme un havre de paix, avec des voisins sympas, toujours prêts à vous aider, …