Si le terrain dégagé avait alors accueilli un grand boulevard, puis servi à l’extension du campus de l’université Vanderbilt, une grande parcelle de terrain resta vacante, et les projets immobiliers prévus à l’origine pour l’endroit furent abandonnés.

Pour apaiser les tensions créées par le projet urbain au sein du quartier, la mairie décida d’y construire un grand parc public, et d’y ériger une immense sculpture à laquelle tous les riverains pourraient alors contribuer.

Baptisé Fannie Mae Dees Park après la mort de cette dernière, le terrain est aujourd’hui très populaire dans le quartier et accueille entre autres de grandes pelouses, des aires de jeu pour enfants, des aires de pique-nique, des courts de tennis, un terrain de football, des pistes cyclables ainsi que de nombreux accès handicapés pour les personnes à mobilité réduite.

En bref, malgré sa genèse compliquée, le Fannie Mae Dees Park accueille aujourd’hui les promeneurs du dimanche, les familles du quartier à la recherche d’espaces ouverts, mais également de nombreux touristes venus admirer la singularité originale de l’immense dragon en mosaïque.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de