7) Seuls les hommes font des rêves torrides

un-arbre-en-coeur
Un arbre en forme de coeur via Shutterstock

Les rêves torrides ou humides sont ces petits moments de plaisir desquels vous vous réveillez souvent en plein orgasme. Eh bien, ces rêves très intenses n’arrivent pas qu’aux hommes, les femmes aussi en font ! L’auteur explique même que dans les années 50, époque à laquelle on pensait que les femmes n’oseraient pas confirmer qu’elles en faisaient, l’Institut Kinsey a constaté que près de 40 % des femmes déclaraient faire des rêves humides. Bien sûr, des études ont suivi, qui ont elles aussi révélé que parmi des étudiantes d’une grande université du Midwest, 30 % confirmaient avoir déjà eu ce type de petit moment de plaisir l’an passé. Cela prouve donc qu’il ne s’agit pas de cas isolés.

 

8) Le point G existe

femme-point-g
Une femme qui mord la lettre G via Shutterstock

Mais où est donc ce fichu point G ! Cette fameuse zone hypothétique qui, stimulée, conduirait presque automatiquement à l’orgasme. Si l’on demande aux femmes, elles répondent en général qu’évidemment celui-ci existe, faut-il encore le trouver. On sait que certaines zones du vagin sont plus sensibles aux stimuli mais scientifiquement rien ne prouve l’existence d’une telle zone magique et clé du plaisir féminin.

Aaron précise : « Malheureusement, nous n’arrivons pas à le prouver scientifiquement, dans le sens où nous ne pouvons pas trouver une zone avec plusieurs nerfs. Sur les scans individuels, nous ne distinguons pas une partie du vagin qui parait différente en ce qui concerne la circulation sanguine, qui aurait une quantité de nerfs anormale ou quelque chose comme ça. » Il est donc impossible de confirmer l’existence du point G. Cependant, si l’on se concentre sur les témoignages des milliers de femmes qui l’affirment, rien ne l’infirme non plus.

 

9) Vous pouvez attraper une maladie sexuellement transmissible sur les toilettes

femme-toilette
Une femme assise aux toilettes via Shutterstock

Les sièges de WC sont un vrai nid à bactéries, à saletés en tout genre, alors il est bien normal que, face à eux, on soit si suspicieux. Pourtant, il arrive parfois que l’on exagère un peu, en ce qui concerne les MST par exemple qui s’y baladeraient attendant notre arrivée pour se faufiler dans notre corps et nous infecter. « Les maladies sexuellement transmissibles ne survivent pas dans l’air », nous rassure Aaron Carroll. « Elles ne savent pas vivre en dehors du corps. Ces germes qui provoquent la maladie meurent très rapidement au contact d’une surface extérieure. »

« Il n’y a [d’ailleurs] presque aucun rapport de MST transmise en s’asseyant sur les sièges de toilettes. Et certainement pas le VIH. » Il est assez improbable d’attraper une telle maladie aux toilettes mais pour ceux qui aiment être prudents, Aaron vous encourage à continuer vos pratiques de nettoyage ou de désinfection des sièges, qui finalement ne vous coûte pas grand chose, à part du temps.

 

Ces mythes sur le sexe sont intimement ancrés dans nos croyances populaires, à tort ou à raison. Certains sont très discutables mais le débat n’en est que plus drôle. Et si vous voulez en savoir plus sur le sexe, on vous invite à découvrir ces 17 vérités insolites qui vont sûrement vous surprendre

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments