9 pensées erronées sur le sexe qui vous ont probablement déjà traversé l’esprit

Lorsque l’on parle de sexe, on a tendance à avoir des certitudes souvent assez douteuses et qui ne reposent sur rien de très scientifique. Ces croyances qui peuvent parfois être assez farfelues, sont de véritables tue-l’amour qui donnent une image faussée de ce doux moment d’intimité. Le DGS démystifie donc quelques-uns de ces clichés pour rendre vos (d)ébats un peu plus riches ! 😉

1) Les hommes sont plus obsédés par le sexe que les femmes

un-homme-assis-sur-un-lit
Un homme frustré au lit via Shutterstock

On a trop souvent tendance à penser que les hommes sont obsédés par le sexe alors que les femmes n’y pensent jamais. Aaron Carroll et Rachel Vreeman travaillent à l’université de l’Indiana (Etats-Unis). Ensemble ils tentent de démystifier tous ces a priori souvent faux. Les chercheurs expliquent qu’en effet « plus de la moitié des hommes déclarent penser au sexe plusieurs fois par jour, mais cela signifie aussi que moins de la moitié n’y pense pas tous les jours ». Les femmes, elles aussi y pensent mais elles sont bien moins nombreuses à l’admettre, puisque seulement 19 % d’entre elles le disent. Pourtant, entre femmes, l’un des sujets de prédilection reste… le sexe !

D’ailleurs, l’idée que les hommes font plus l’amour que les femmes est elle aussi fausse si l’on se réfère aux chiffres. Les chercheurs estiment qu’un peu plus de la moitié (57 %) des hommes âgés de 18 à 24 ans n’ont pas eu de rapports sexuels l’année dernière contre 51 % chez les femmes. D’une autre part, 5 % des femmes célibataires déclarent avoir des relations sexuelles au moins quatre fois par semaine, contre 2 % des hommes. On voit bien que le sexe n’est donc que l’affaire des Hommes !

 

2) Les huîtres et le chocolat sont des aphrodisiaques

un-coeur-en-poudre-de-chocolat
Le chocolat est un aphrodisiaque via Shutterstock

Les aphrodisiaques sont la clé du succès, ils stimulent le plaisir, le désir et éveillent les sens. Aaron Carroll met cependant en garde sur l’effet placebo de certaines potions magiques comme les huîtres ou le chocolat, qui n’agiraient pas forcement sur notre organisme mais auraient plutôt un effet psychologique. On aurait donc tendance à tellement y croire que notre organisme agirait dans ce sens. On manque cruellement d’études qui prouveraient la véracité de ces aliments sur notre libido. En effet, les études qui font état d’effet notable sur le comportement s’appuient pour la plupart sur des recherches en laboratoire sur des souris qui ont manifestement pas la même libido que nous. Cela étant, rien ne vous empêche de consommer ces aliments si vous y croyez mais surtout si cela s’est déjà avéré payant ;).

 

3) La circoncision atténue les sensations pendant l’acte

homme-lit-deprime
Un homme dépité au lit via Shutterstock

De nombreuses personnes pensent que la circoncision est une mauvaise chose pour l’homme et qu’elle ne ferait qu’atténuer les sensations et le plaisir liés au sexe. Pourtant, vous serez sûrement surpris en apprenant que le prépuce (la tête du pénis) n’est pas très sensible.

En Afrique, le VIH fait des ravages, nous explique l’auteur. La circoncision est devenue un moyen de prévenir cette maladie sexuellement transmissible. Les hommes se sont soumis à ce type de procédure pour voir si oui ou non cela pouvait s’avérer efficace. Les chercheurs qui menaient l’étude en ont profité pour savoir si le fameux mythe était réel, si les hommes avaient effectivement moins de sensations. Surprise ! Les hommes ont noté qu’ils n’avaient pas moins de sensations qu’auparavant mais qu’au contraire ils avaient des sensations bien plus intenses ! Bien entendu, on ne peut en faire une tendance générale car l’étude ne portait pas à l’origine sur ce sujet, et surtout ces hommes n’ont pas été suivis sur le long terme.


La culture contribue 7 fois plus au PIB français que l’industrie automobile

— @DailyGeekShow