ornithomimosaure-dinosaure
Vue d’artiste d’un ornithomimosaure (Gallimimus) — Dotted Yeti / Shutterstock.com

Une équipe de paléontologues américains a annoncé la découverte de deux nouvelles espèces d’ornithomimosaures, dinosaures massifs semblables à des autruches qui arpentaient l’Amérique du Nord orientale il y a des dizaines de millions d’années.

Deux nouveaux ornithomimosaures

Au Crétacé, la voie maritime intérieure de l’Ouest, s’étendant du golfe du Mexique à l’océan Arctique, partageait l’Amérique du nord en deux masses continentales : Laramidia à l’ouest et les Appalaches à l’est. Si les écosystèmes anciens des Appalaches restent globalement mal connus en raison du faible nombre de fossiles y ayant été découverts, deux nouvelles espèces de dinosaures à plumes ont été récemment identifiées à partir de restes provenant de la formation d’Eutaw (Mississippi).

Les ornithomimosaures possédaient une morphologie semblable à celle des autruches, avec une petite tête, des membres antérieurs relativement longs et couverts de plumes et des membres inférieurs puissants. Décrits dans la revue PLoS ONE, ces fossiles (incluant des os de pattes) vieux de 85 millions d’années environ offrent un aperçu rare d’une période globalement mal connue de l’évolution des dinosaures nord-américains.

En comparant les proportions des fossiles et les schémas de croissance à l’intérieur des os, les auteurs ont déterminé qu’ils appartenaient vraisemblablement à deux espèces différentes d’ornithomimosaures, une relativement petite et l’autre massive. Leurs estimations suggèrent que le plus grand spécimen, qui n’avait pas encore atteint l’âge adulte, pesait plus de 800 kilos, ce qui fait de lui l’un des plus grands ornithomimosaures connus.

Tailles corporelles relatives des ornithomimosaures d’Eutaw à travers les temps géologiques. avec en jaune les dinosaures dont les masses sont estimées sur la base de restes fragmentaires, et en rouge les spécimens nouvellement décrits — © Tsogtbaatar et al.

Un éclairage précieux sur l’évolution des ornithomimosaures nord-américains

Selon Chinzorig Tsogtbaatar, auteur principal de l’étude, la coexistence de taxons d’ornithomimosaures de taille moyenne et de grande taille au cours du Santonien du Crétacé supérieur fournit des informations clés sur la diversité et la distribution de ces créatures dans les Appalaches, et renforce également l’idée que de multiples espèces de dinosaures ornithomimosauriens cohabitaient dans les écosystèmes du Crétacé supérieur de la Laurasie.

« Ces découvertes offrent un éclairage précieux sur l’évolution des ornithomimosaures dans l’est de l’Amérique du Nord et les écosystèmes au sein desquels ils évoluaient », estime le paléontologue . « La cohabitation d’espèce massives constituant une tendance récurrente pour ces dinosaures en Amérique du Nord et en Asie, nous espérons que des études complémentaires permettront d’élucider les raisons du succès de ces stratégies de vie. »

Au cours des derniers mois, plusieurs nouvelles espèces de dinosaures ont été décrites, incluant un carnivore géant semblable au T. rex et une petite créature blindée en Amérique du Sud, ainsi que le plus ancien spécimen connu du continent africain.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments