Ne jamais perdre l’objectif final des yeux 

Les jeunes surdoués ne s’adonnent en général qu’à une passion unique, et c’est tant mieux. Des parents de joueurs d’échecs passionnés ont été interrogés sur la passion de leur enfant, et ils ont parlé de façon unanime du bonheur et de la satisfaction que leurs enfants retiraient de la pratique des échecs.

L’un des parents a même déclaré : « L’école ne l’intéresse pas, les échecs sont la seule chose qui l’intéresse. Il respire et vit pour les échecs. Une fois, ses mauvais résultats scolaires nous ont poussés à le priver d’échecs, mais nous avons vite renoncé. C’était comme si une partie de son âme s’était envolée. »

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments