Les chats sont responsables de 2/3 des allergies liées aux animaux de compagnie. Face à un doux félin, une personne allergique pourra souffrir d’éternuements, d’écoulements, de démangeaisons des yeux, ou encore d’éruptions cutanée. Ce que l’on sait moins, c’est que cette allergie peut fonctionner dans l’autre sens ! En effet, les chats peuvent souffrir d’allergie aux humains.

FONCTIONNEMENT DE L’ALLERGIE

Bien loin des allergies insolites qui sévissent partout dans le monde, l’allergie aux chats est particulièrement commune. Elle représente à elle seule 2/3 des allergies liées aux animaux de compagnie. Cependant, contrairement à une idée reçue, ce ne sont pas les poils des félins qui sont en cause, mais les sécrétions des animaux. En effet, c’est la salive, l’urine et les glandes sébacées des chats qui provoquent l’allergie.

Notamment après leur toilette, quand ils déposent une importante quantité de salive sur leurs poils. Rapidement, ces derniers volent partout dans la maison, et s’accrochent particulièrement aux textiles. Pour les personnes allergiques, la réaction est rapide. Éternuements, nez qui coule, yeux rouges, voire enflés. Cela peut aller jusqu’à la toux, des difficultés respiratoires et des éruptions cutanées, comme de l’eczéma.

Alors, la solution la plus simple pour éviter une crise est l’évitement de l’allergène. Ici, les chats. Il existe également des traitements pour réduire, voire éliminer l’allergie. Quant aux chats, ils souffrent également d’allergies : puces, pollens, acariens, etc. Cependant, des expériences prouveraient que certains félins seraient allergiques aux humains !

LES CHATS PEUVENT ÊTRE ALLERGIQUES AUX HUMAINS

Si les humains peuvent être allergiques aux sécrétions des chats, l’inverse est théoriquement possible. D’autant que les êtres humains perdent quotidiennement des peaux mortes, à tel point que la majorité de la poussière d’une maison est composée de peau humaine ! Des études scientifiques montreraient que 0,5 % des chats seraient allergiques aux humains.

Des vétérinaires ont également mené de petites expériences. Par exemple, en déposant des objets appartenant à leurs maîtres à côté des chats. Pour certains félins, les vétérinaires ont constaté des réactions allergiques : éternuements, nez qui coule et démangeaisons. Néanmoins, la majorité de ces allergies seraient provoquées par des produits chimiques.

Par exemple : les parfums, les crèmes, la fumée de cigarette ou encore les produits nettoyants. Ainsi, selon Raelynn Farnsworth de la Washington State University’s College of Veterinary Medicine, les allergies aux sécrétions humaines sont extrêmement rares. Et comme pour les humains, les chats peuvent être traités avec des antihistaminiques.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de