Tout le monde sait que fumer est mauvais pour la santé. En fait, le tabagisme est l’une des principales causes de décès évitables dans le monde. Il a été scientifiquement prouvé et admis que fumer tue la moitié des fumeurs qui continuent de fumer, qu’au moins 1 personne sur 4 de ceux qui meurent sont âgés de 35 à 69 ans, et que le tabagisme est responsable d’environ 85 % des cancers du poumon. Mais le pire étant que le tabagisme n’affecte pas uniquement la personne concernée. Les effets du tabagisme sont encore pires chez les personnes proches du fumeur qui sont alors victimes de tabagisme passif.

Le tabagisme passif est l’inhalation de fumée de tabac ambiante (FTA) ou de fumée de tabac secondaire (FTS) par des personnes autres que le fumeur actif. Il se produit lorsque la fumée de tabac pénètre dans n’importe quel environnement, provoquant son inhalation par les personnes vivant dans cet environnement. L’exposition à la fumée de tabac secondaire provoque des maladies, des invalidités, et même la mort. Les risques pour la santé liés à la fumée secondaire ont fait l’objet d’un consensus scientifique. Ces risques ont largement motivé les lois antitabac sur les lieux de travail et les lieux publics intérieurs, notamment les restaurants, les bars et les discothèques, ainsi que certains espaces publics ouverts.

© Vaping 360

La fumée secondaire peut être nocive à bien des égards. Bien évidemment, cela provoque des problèmes respiratoires et peut entraîner diverses formes de cancer. Mais cela affecte également le cœur et les vaisseaux sanguins, augmentant ainsi le risque de crise cardiaque et d’accident vasculaire cérébral chez les non-fumeurs. Certaines études ont également associé le tabagisme passif à des changements mentaux et émotionnels. Par exemple, certaines études ont montré que l’exposition aux fumées secondaires était liée aux symptômes de la dépression.

Les conséquences néfastes du tabagisme passif

La fumée secondaire est en fait un mélange de deux types de fumée issus de la combustion du tabac. Il y a la fumée dérivée de la combustion ou la fumée émise dans l’air par le bout allumé d’une cigarette ou d’un cigare ; et la fumée principale ou la fumée qui est exhalée par le fumeur. Même si nous pensons que c’est la même chose, ce n’est pas vraiment le cas. La fumée émise dans l’air par l’extrémité brûlante d’une cigarette contient des concentrations plus élevées d’agents cancérigènes que la fumée que le fumeur exhale.

Pixabay

De plus la fumée de la combustion contient des particules plus petites que la fumée exhalée par le fumeur, ce qui facilite leur accès aux cellules du corps. On parle donc de tabagisme involontaire ou de tabagisme passif lorsque des personnes qui ne fument pas sont exposées à la fumée secondaire, quel qu’en soit le type. Les personnes qui ne fument pas et qui respirent de la fumée secondaire reçoivent de la nicotine et d’autres produits chimiques toxiques, de la même manière que des fumeurs.

LA FUMÉE DE TABAC CONTIENT PLUS DE 7000 PRODUITS CHIMIQUES. DES CENTAINES D’ENTRE EUX SONT TOXIQUES ET AU MOINS 70 SONT CANCÉRIGÈNES

Plus une personne est exposée à la fumée secondaire, plus le niveau de ces produits chimiques nocifs dans son corps est élevé. Une atmosphère chargée de fumée de cigarette peut provoquer chez les personnes qui fument passivement, de la toux, des irritations des yeux et de la gorge, et même des maladies bien plus graves sur le long terme ; sans oublier le fait que le tabagisme passif affecte beaucoup plus une personne qui fume. Ainsi un fumeur passif aura encore plus de chance d’être victime d’un cancer dû au tabagisme qu’un fumeur actif.

PXhere

En effet, la fumée secondaire est encore plus dangereuse que la cigarette qui est directement fumée, car lorsqu’elle est inhalée, cela provoque plus de dégâts, car les effets sont moins perceptibles et durent plus longtemps que chez le fumeur normal. Les lois ont considérablement renforcé les lois pour lutter contre le tabagisme, mais il y a toujours un nombre excessif de fumeurs passifs dans le monde ; et jusqu’à présent, il n’y a toujours pas de législation appropriée pour protéger et garantir la santé des fumeurs passifs.

Il a également été prouvé que le tabagisme passif pouvait entraîner la surdité, notamment à cause du goudron contenu dans les cigarettes, qui s’installe dans les oreilles des enfants particulièrement.

Comment se protéger contre le tabagisme passif ?

Il n’y a pas trente-six solutions pour se protéger contre le tabagisme passif ; le seul et unique moyen efficace, c’est d’éviter les personnes qui fument, surtout la fumée de leurs cigarettes. À cet effet, n’hésitez pas à établir des règles strictes dans votre maison concernant le tabagisme. Prenez soin de faire savoir qu’il est formellement interdit de fumer à l’intérieur de la maison, même si les fenêtres sont grandes ouvertes.

Wikimedia

Sachez notamment que lorsqu’une personne fume à l’intérieur, il ne suffit pas d’éliminer la fumée en ouvrant une fenêtre ou en utilisant un ventilateur. En fait, les recherches ont prouvé que les toxines de la fumée restent dans les cheveux et les vêtements d’une personne exposée à la fumée, ou dans les tapis et les meubles. Ces toxines, souvent appelées fumée tertiaire, sont très dangereuses pour les nourrissons et les enfants.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de