Unsplash

DES TROUBLES DIGESTIFS

La colonisation des cellules de l’endomètre peut atteindre les intestins, le colon et le rectum. On parle alors d’Endométriose digestive. Ainsi, les femmes souffrant de la maladie présentent une alternance de diarrhée et de constipation au moment des règles, mais aussi des douleurs lors de la défécation. Plus rarement, elles peuvent souffrir de rectorragie, c’est-à-dire avoir du sang dans leurs selles. On retrouve aussi des phénomènes d’occlusion, comme des ballonnements abdominaux et des gaz.

Il s’agit ici de symptômes typiques d’une Endométriose digestive, et souvent, ils résultent simplement de l’inflammation qui accompagne une Endométriose superficielle localisée près du rectum. Néanmoins, jusqu’à 60 % des femmes porteuses d’une Endométriose présentent des symptômes digestifs liés à l’existence d’une autre maladie, comme le côlon irritable ou encore la maladie de Crohn. C’est pourquoi, à nouveau, le diagnostic de la maladie est particulièrement complexe. Une fois réalisé, une chirurgie peut être envisagée pour rétablir le fonctionnement normal des organes.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments