Unsplash

DES TROUBLES URINAIRES

Lorsque les cellules de l’endomètre se développent au niveau de la vessie, on parle d’Endométriose vésicale. Bien souvent, il s’agit de nodules, des lésions fibreuses, qui infiltrent l’organe et provoquent des symptômes proches de l’infection urinaire. Ainsi, ces femmes ressentent des douleurs pelviennes et urinaires, avec une envie fréquente d’uriner mais des difficultés pour vider la vessie. Et il arrive que les urines présentent des traces de sang.

Les cellules de l’endomètre peuvent également étrangler ou infiltrer, sous forme de nodules, les urètres. Il s’agit des canaux qui conduisent l’urine des reins vers la vessie. On parle alors d’Endométriose urétérale. Le risque principal est bien sûr que le canal soit rétrécie par l’Endométriose, qui provoque alors une accumulation des urines avant l’obstacle. Il existe un traitement chirurgical, pour éviter une hyper pression dans le rein et son atrophie.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments