Ne pas ingérer trop d’informations

S’il faut constamment fuir la routine, il ne faut pas pour autant pratiquer « l’infobésité », c’est-à-dire accumuler des tonnes d’informations. « L’information qui nous fait juste savoir est absolument délétère, et n’incite pas le cerveau à produire de nouveaux neurones. Bien au contraire, ce dernier, bombardé d’informations, est alors condamné à l’anxiété », déclare Pierre-Marie Lledo. Une situation difficile à gérer au vu de l’omniprésence des médias dans notre société actuelle…

COMMENTEZ

avatar
  S’abonner  
Notifier de