― Herschel Hoffmeyer / Shutterstock.com

Une étude très intéressante sur la disparition des dinosaures laisserait entendre que l’activité volcanique n’est en rien responsable de l’extinction de cette espèce.

La chute d’un astéroïde a causé la mort des dinosaures

C’est le 30 juin dernier que la célèbre et respectée revue scientifique Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS) a publié cette étude pour le moins étonnante. Menée de front par le chercheur Alfio Alessandro Chiarenza de l’University College de Londres, l’étude révèle que les dinosaures ont bien disparu à cause de l’impact d’un astéroïde. Mieux encore, l’activité volcanique qui a suivi aurait même favorisé le développement et l’apparition des espèces. 

Sujet parfois délicat dans le monde des sciences que de trouver un terrain d’entente sur la cause de la disparition des dinosaures. Néanmoins, la plupart des chercheurs sont d’accord sur le fait que la chute d’un astéroïde de 12 kilomètres de diamètre sur l’actuelle ville portuaire de Chicxulub au Mexique serait à l’origine de l’extinction des espèces il y a 66 millions d’années. 

L’impact violent de l’astéroïde a creusé un cratère immense de 190 kilomètres de diamètre environ. Les conséquences ont été terribles puisqu’elles ont entraîné la libération conséquente de gaz de suie dans l’atmosphère mais aussi des tsunamis partout dans le monde, des incendies sur des centaines de kilomètres, une chaleur étouffante dans la zone d’impact, des pluies acides, un froid intense et une obscurité permanente. Soit un vrai désastre pour notre planète et les espèces qui l’occupaient au temps du Crétacé. D’après les chercheurs, trois quarts des espèces, et notamment des dinosaures non aviaires, auraient disparu suite à cette catastrophe que le chercheur Chiarenza compare à « L’Enfer de Dante, version terrestre ». 

Les volcans seraient hors de cause

Le problème qui oppose principalement les chercheurs était de savoir si oui ou non les volcans n’auraient pas eu un rôle à jouer dans la disparition des dinosaures. En effet, à la même époque dans la région actuelle ouest de l’Inde, des éruptions volcaniques titanesques déversant jusqu’à 800 000 km³ de lave et de gaz dans l’atmosphère se produisent. Appelées les trapps du Deccan, Chiarenza et son équipe pensent plutôt que ces éruptions auraient au contraire favorisé la réapparition d’espèces post-impact. 

Pour parvenir à cette conclusion, Chiarenza et son équipe, constituée du climatologue Alexander Farnsworth, ont effectué des simulations sur des superordinateurs. Pour ce faire, ils ont reproduit les différents scénarios hypothétiques d’il y a 66 millions d’années (astéroïde puis trapps du Deccan puis les deux ensemble), en prenant en compte chaque événement lié à ces derniers. En effectuant un total de 14 scénarios possibles jusqu’aux plus apocalyptiques, les chercheurs sont formels : les trapps du Deccan, aussi violentes furent-elles, n’auraient pas pu causer la disparition des dinosaures tandis qu’en simulant l’impact de l’astéroïde, les chercheurs suggèrent que l’espèce n’avait aucune chance de survivre sur Terre. 

« À mon avis, cette étude porterait le coup fatal à l’hypothèse selon laquelle les trapps du Deccan seraient à l’origine de l’extinction massive », déclare la paléontologue Anjali Goswami du Musée d’histoire naturelle de Londres. « On comprend mieux la disparition de certaines espèces […] plus encore, on s’étonne que tout n‘ait pas disparu », conclut-elle. Pour terminer leur étude, l’équipe de Chiarenza affirme que leurs modèles de scénarios montrent que les éruptions du Deccan auraient même favorisé le rétablissement des espèces mammifères et le développement de plantes suite aux émissions de CO2 relâchées dans l’atmosphère glacée par le volcan

Bien que les chercheurs ne minimisent pas l’impact destructeur des éruptions volcaniques à cette époque (le refroidissement de la planète à court terme suite au dioxyde de soufre libéré ou bien son réchauffement constant suite au dioxyde de carbone dans l’air), l’équipe de Chiarenza est formelle quant à la responsabilité de l’astéroïde de Chicxulub sur la disparition des dinosaures. 

Que pensez-vous de cette découverte surprenante ? 

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de