momie visage
© Warsaw Mummy Project

Au début du XIXe siècle, des archéologues ont découvert les restes d’une momie à l’intérieur d’un sarcophage scellé appartenant à un prêtre. Les chercheurs ont fait don de ce sarcophage à l’université de Varsovie en 1826. Cependant, près de deux siècles plus tard, des chercheurs ont effectué des recherches sur le corps et ont été surpris de découvrir qu’il s’agissait en réalité d’une jeune femme décédée dans la vingtaine, qui était enceinte d’environ 28 semaines et qui avait peut-être un cancer.

Deux visages possibles

En 2021, des chercheurs du Warsaw Mummy Project ont publié une étude sur la momie surnommée la « Dame mystérieuse ». Récemment, ils sont allés encore plus loin en dévoilant des reconstitutions faciales incroyablement réalistes de la momie.

« Pour beaucoup de gens, les momies égyptiennes antiques sont des curiosités de musée. Nous aimerions les réhumaniser et les montrer comme des personnes autrefois vivantes, affectueuses et aimantes, et dont la mort a été une tragédie », a déclaré Wojciech Ejsmond, co-directeur du projet, dans un communiqué.

Des médecins légistes ont ainsi effectué des analyses sur la momie pour reconstituer son visage. Deux portraits possibles de cette femme sont ressortis. Dans ces deux reconstructions faciales, elle avait la peau foncée et des yeux bruns.

Chantal Milani, une spécialiste médico-légale qui a également travaillé sur le projet, a déclaré que « la reconstruction faciale ne doit pas être considérée comme un portrait exact de l’individu ». Elle a également expliqué que cela est basé sur « le principe que le crâne, comme la plupart des structures anatomiques, a des détails, des proportions et des formes qui sont propres à cette personne et se manifesteront à travers les tissus mous, ajoutant un caractère personnel à l’apparence finale ».

© Warsaw Mummy Project

« Ramener le défunt à la vie »

Hew Morrison, spécialiste médico-légal, a déclaré que « dans un contexte historique, le processus aide à ramener le défunt à la vie favorisant ainsi le respect et la sensibilité pour les défunts qui font l’objet de recherches ou vont être exposés dans les musées ».

Mais les chercheurs pourraient aller encore plus loin. Les techniques modernes permettent de réaliser une autopsie virtuelle de la momie, autrement dit « regarder sous les bandages et à l’intérieur de son corps ». Le fait que la momie ait été enceinte ou non fait encore l’objet d’un débat au sein de la communauté scientifique. Certains déclarent que le fœtus n’avait ni os ni forme corporelle définie et qu’il est donc encore impossible de confirmer cette théorie.

Pour information, la « Dame mystérieuse » sera l’objet d’une exposition qui se tiendra au musée de Silésie, à Katowice, en Pologne. Elle y sera exposée jusqu’au 5 mars 2023. Pour aller plus loin, découvrez les 7 momies les plus célèbres au monde.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments