LSU campus
© Spatms / Wikimedia Commons

Au cours des décennies, l’Homme a construit divers monuments pour marquer son passage sur Terre. Récemment, les archéologues ont fait la découverte de deux monticules herbeux à l’extrémité nord du campus de la Louisiana State University. Ces monticules ont une légère pente et atteignent une hauteur de 6 mètres. À savoir que ces deux découvertes font partie des 800 monticules artificiels existants en Louisiane. Ces derniers ont été construits par des Amérindiens. Une étude plus approfondie a révélé que ces monticules étaient très anciens.

Une construction humaine qui remonte à très loin

Les monticules sont recouverts d’une surface herbeuse et en dessous se trouvent diverses couches d’argile, de terre et de cendres. Après avoir effectué une étude sur eux, les archéologues ont découvert que ces monticules ont été construits il y a 11 000 ans. Ce qui en fait la plus ancienne structure artificielle en Amérique. D’après Brooks Ellwood, professeur émérite de géologie et auteur de l’étude, il n’existe rien de plus ancien en Amérique que les monticules.

Après cette découverte dans le campus, le responsable de l’université a invité les étudiants et les visiteurs à ne pas s’y asseoir ou y marcher pour des raisons de sécurité, mais aussi pour conserver ces monticules. Ils étaient très importants pour les Amérindiens et le campus n’a pas envie qu’ils soient détruits. De ce fait, l’université a prévu d’y insérer une des plantes indigènes ainsi qu’un chemin pour que les visiteurs puissent continuer à les contempler sans les endommager.

LSU campus
© Spatms / Wikimedia Commons

L’origine de ces monticules

Afin de connaître leur contenu, les chercheurs ont prélevé des carottes de sédiments de chacun d’eux pour les faire analyser. Ils ont découvert que chacun était composé de couches d’argile et de débris de cendres provenant de roseaux et de cannes brûlés. Leur noyau était aussi composé de fragments d’os d’animaux. Les archéologues ont aussi découvert que les monticules avaient été construits pour effectuer des cultes religieux ou cérémoniels. Mais ce qui est encore plus impressionnant, c’est que les monticules n’ont pas le même âge.

Après avoir analysé les composants, les chercheurs ont utilisé la datation au carbone 14. Ils ont découvert que le monticule B au sud du monticule A était plus ancien. En effet, B serait âgé de 11 000 ans et A aurait environ 7 500 ans. Suite à cette découverte, les archéologues ont conclu que même les pyramides n’étaient pas plus anciennes qu’eux. La plus ancienne structure en Égypte serait la pyramide de Djéser qui a été construite il y a 4 700 ans.

L’étude des composants a aussi révélé que le monticule B aurait été construit à partir de matériaux issus de la même terre. Ensuite, vers 8 200 ans, il a été abandonné et la raison est encore inconnue. De plus, à cette période, la température a chuté de 19,4 degrés Celsius et cela a duré 160 ans. Vers 7 500 ans, ils ont commencé à construire le monticule A à seulement 9 mètres de distance.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments