— Maximillian cabinet / Shutterstock.com

Beaucoup d’entre nous pensent que les extinctions de masse sont définitivement derrière nous. Pourtant, des scientifiques affirment que nous nous dirigeons actuellement vers la sixième extinction de masse. Pire encore, les activités humaines en seraient la cause principale, notamment les émissions de gaz à effet de serre, les diverses pollutions, le braconnage, les feux de brousse, la déforestation, etc. Ces pratiques, qui ne font aucun bien à notre environnement, condamneraient également l’humanité à une extinction totale.

La 6e extinction de masse a déjà commencé

Actuellement, les experts intergouvernementaux ont enregistré un chiffre de plus d’1 million de disparitions d’espèces vivantes. En effet, tous les animaux semblent disparaître discrètement, à un rythme inquiétant. 500 espèces de vertébrés risquent de disparaître. Il faut savoir que ce n’est pas la première fois que les êtres vivants sont menacés d’extinction. Cependant, les chercheurs affirment que, cette fois-ci, le seul coupable à désigner serait l’Homme.

Pour certains chercheurs, il est ainsi possible que la sixième extinction soit déjà en train de se dérouler. Et il y aurait de quoi s’inquiéter car les cinq premières que la Terre a connues n’ont épargné aucun être vivant. Prenons juste l’exemple du passage de l’astéroïde il y a 66 millions d’années. Son impact a complètement éradiqué l’existence des dinosaures sur Terre. Un évènement similaire serait ainsi invivable pour l’Homme.

En revanche, il y aurait une nette différence entre cette sixième extinction et celle causée par l’astéroïde. En effet, celle-ci pourrait être évitée car elle n’est pas un phénomène naturel. Cependant, les chercheurs ont affirmé que ce qui se passe actuellement peut rayer de la Terre un nombre incalculable d’espèces vivantes. Le taux d’extinction pourrait effectivement être jusqu’à 100 fois plus élevé que ce que la Terre a déjà connu. D’ailleurs, tout sur Terre en serait impacté, non seulement les êtres vivants, mais aussi les forêts et les océans. Si cela arrivait, les scientifiques craignent que la Terre soit totalement rasée et devienne déserte.

— Jay Ondreicka / Shutterstock.com

Une étude pour connaître les zones les plus impactées

Des études et recherches ont été menées dans le cadre de cette extinction massive. Elisabeth Kolbert, une journaliste qui s’est consacrée à la lutte contre la protection de l’environnement, a donc qualifié ses recherches de non fictives et a remporté le prix Pulitzer. Elle a évoqué dans son récent article l’avenir des hommes face à cette disparition alarmante même s’il est constaté que l’Homme cause sa propre extinction et néglige l’environnement.

Selon son étude, 75 % des espèces sur Terre sont en voie de disparition. Plusieurs familles d’animaux ont été observées pour appuyer cette étude, notamment les mammifères, les reptiles et les amphibiens. Elle a d’ailleurs constaté que le taux d’extinction est très élevé et ne fait qu’empirer d’année en année. Bien que certains soient conscients des dangers que courent la planète et les êtres vivants, nous y compris, d’autres continuent malheureusement les gestes toxiques. Arrivera-t-on un jour à sensibiliser le monde entier et à réagir à temps pour éviter le pire ?

Pour aller plus loin, découvrez également ce qui s’est passé lors des cinq premières extinctions de masse.

S’abonner
Notifier de
guest
3 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
louis
louis
9 mois

lesz etres humains aussi vont dégager et du fait d’une élite qui nous juge trop nombreux ce n’est d’ailleurs pas faux !

hama
hama
9 mois

Bientôt la terre ne seras plus qu’un semblant de lune une planète morte , que les gros industriels prennent conscience mais t’en que l’argent seras le fruit de cette destruction nous serons tous en danger. Pourtant je connais personnes qui mange leurs argents même pour survivre. Nous avec notre petite… Lire la suite »