La chute des météorites serait à l’origine de nombreuses extinctions des êtres vivants sur la Terre. La catastrophe de Chicxulub fut l’une des plus grandes explosions qui auraient causé une extinction massive sur Terre. C’est à cette époque qu’un astéroïde aurait frappé le golfe du Mexique, dévastant par la suite la planète.

Le cratère de Chicxulub est un impact provoqué par la chute d’un corps céleste, qui est tombé sur Terre il y a environ 66 millions d’années. C’est-à-dire vers la fin du Crétacé. Le cratère a un diamètre d’environ 180 kilomètres. Les scientifiques ont affirmé que ce cratère a été causé par la chute d’un corps d’une dizaine de kilomètres de diamètre. Son impact libéra une énergie d’une puissance estimée à 5 milliards de fois celle de la bombe d’Hiroshima.

Suite à cela, une énorme quantité de poussière a été éjectée dans l’atmosphère. De ce fait, la Terre fut plongée dans l’ombre pendant un certain temps et cela aurait causé l’effondrement de la chaîne alimentaire ainsi que l’équilibre de l’humanité. Car sans ensoleillement, pas de nourriture ni de vie qui peut se développer. Ce n’est donc pas la chute de météorites qui aurait causé l’extinction à cette époque, mais plutôt les conséquences de l’explosion.

La nature de cette explosion

Connu pour être à l’origine de l’extinction des dinosaures, le cratère d’impact de Chicxulub serait l’un des plus grands cratères au monde. Cette extinction marque l’arrivée d’une nouvelle ère qui sépare la période du Crétacé de celle du Paléogène. Les évènements qui ont suivi cette explosion sont restés gravés dans les couches rocheuses du monde entier. D’ailleurs, plusieurs géologues ont déjà découvert des vestiges de cette période.

— muratart / Shutterstock.com

Qu’est-ce qui a causé ce désastre ?

Une étude avait récemment montré que ce n’est pas la taille de l’astéroïde qui détermine son impact, mais plutôt les éléments qu’il libère. Pour cet évènement, on se concentre sur l’interférence des éléments de la Terre avec les météorites. La théorie du volcan contre les météorites a été la plus appuyée, car la limite Crétacé-Paléogène est délimitée par une mince couche d’argile au-dessus et en dessous. La présence d’argile marque le taux élevé de l’élément iridium. En effet, selon les scientifiques, la frontière KT contiendrait jusqu’à 1 000 fois plus d’iridium que tous les océans réunis. Il est rare que cet élément soit présent dans la croûte terrestre. Les géologues ont d’ailleurs trouvé deux hypothèses : soit la bande s’est formée lors d’une éruption volcanique, soit à partir de particules provenant de l’espace.

La spécificité du cratère

Physiquement, le cratère s’étend sur 149 km de large et 19 km de profondeur, la zone d’impact serait donc enfouie sous la péninsule du Yucatan au large des côtes du Mexique. Suite à cette découverte, les géologues ont donc avancé une autre théorie sur d’autres éléments du monde. Cette fois-ci, ce sera un élément très commun, le quartz. Cette roche est visible partout avec diverses couleurs (rose, gris, claire et opaque). Cette variété de roche est d’ailleurs composée d’un atome de silicium qui, au contact d’une forte température, peut aboutir à une série de transitions de phases. Il s’agirait donc d’une structure désordonnée avec des lignes de molécules se croisant à des angles irréguliers.

Selon les géologues, une météorite aurait causé cette catastrophe et son impact expliquerait la présence d’iridium et de quartz dans le sol. Ces éléments auraient fusionné pour créer une immense explosion libérant des éléments toxiques pour l’atmosphère.

— MK photograp55 / Shutterstock.com

D’où peut provenir cette météorite ?

Les physiciens ont déjà développé une théorie à ce sujet. Ils avancent que cette météorite provient de Jupiter en raison des débris de nuage qu’il libère de temps en temps (tous les 250 à 730 millions d’années), mais rassurez-vous, il n’y a aucun risque qu’un événement similaire se reproduise. Selon les scientifiques, une fois libérés par Jupiter, ces débris sont brisés par la force de marée du Soleil en petits morceaux et cela augmente leur vitesse.

Quels sont les effets immédiats causés par cette explosion

Le monde a donc été complètement chamboulé après ce phénomène. Sur la zone d’impact, la température aurait augmenté de plus de 10 000 degrés, détruisant tout ce qui se trouvait dans un rayon de 1 000 kilomètres autour du cratère. De plus, des ondes de choc et des vents à grande vitesse ont aussi été observés à travers la partie concernée. Parallèlement à ces vents dangereux, d’énormes tsunamis pouvant atteindre 300 mètres de hauteur ont également dévasté les côtes.

— Denis Simonov / Shutterstock.com

Lorsque les météorites ont frappé la Terre, les débris ont recouvert l’atmosphère et cela a créé des pluies acides, dues au gaz sulfureux et à la chaleur. Au contact de certains éléments, ce gaz déclenche un immense feu. La forêt ne fut donc pas été épargnée. Sur la zone de l’impact, le climat s’est refroidi à cause des particules qui sont restées en suspension dans l’atmosphère, bloquant la lumière du soleil. Par conséquent, la température a diminué dans le monde.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments