— Studio Empreinte / Shutterstock.com

Nous, les êtres humains, nous avons dû inventer toutes sortes d’éclairages artificiels pour voir dans le noir. Mais ce n’est certainement pas le cas pour de nombreuses espèces animales qui sont naturellement capables de voir dans l’obscurité la plus totale. La question est donc de savoir comment ces animaux arrivent à voir dans le noir.

Des yeux très différents de ceux des êtres humains

La plupart des animaux nocturnes ont la capacité de bien voir dans l’obscurité. En effet, les animaux comme les chats, les loups, les renards, les souris, les chauves-souris et les hiboux sont actifs presque exclusivement la nuit et ils ont ainsi besoin de leur capacité à voir dans le noir afin de chasser leurs proies, mais aussi pour rester à l’abri de leurs prédateurs. En fait, pour ces espèces que l’on appelle des animaux nocturnes, la vision est généralement meilleure la nuit que le jour. Bien évidemment, cela implique que leurs yeux sont différents des animaux diurnes, dont les êtres humains.

La principale différence concerne la structure même des yeux. En fait, les yeux des animaux nocturnes possèdent des caractéristiques spécialement conçues pour leur permettre de percevoir de très petites quantités de lumière. Certaines de ces caractéristiques spéciales incluent un grand globe oculaire, une grande lentille, une pupille plus large et beaucoup plus sensible, plus de bâtonnets dans la rétine, ainsi que la présence de couches de tissu supplémentaires au niveau de la rétine. Cette couche derrière la rétine s’appelle le tapetum et son rôle est de réfléchir la lumière qui traverse la rétine pour la renvoyer à la rétine.

Cet effet miroir donne aux cellules rétiniennes une seconde chance de détecter la même image. C’est également le tapetum qui fait briller les yeux des animaux nocturnes dans le noir. Contrairement à la croyance populaire, toutes ces caractéristiques ne donnent pas une meilleure vision aux animaux nocturnes. En fait, dans la majorité des cas, ces animaux ont une mauvaise vision malgré leur capacité à mieux se repérer que d’autres espèces dans l’obscurité. Heureusement, pour pallier ce problème, les animaux nocturnes ont – en plus de la capacité à voir dans le noir – un sens de l’ouïe, du toucher et de l’odorat plus développé que la moyenne, a rapporté The Indian Express.

— LecartPhotos / Shutterstock.com

La capacité de voir dans l’obscurité implique généralement une mauvaise vision

Cette mauvaise vision est notamment liée au fait qu’ils ont beaucoup plus de bâtonnets que de cônes dans les yeux. Les bâtonnets servent de récepteurs de lumière et les aident à voir dans la pénombre. Par exemple, les chats ont cinq fois plus de cellules en bâtonnets dans les yeux que les humains. Par conséquent, un chat n’a besoin que d’un huitième de la quantité de lumière nécessaire aux humains pour voir les choses dans l’obscurité. En ce qui concerne les cônes, ce sont des cellules qui aident à différencier les couleurs. La majorité des animaux nocturnes ont relativement peu de cônes dans les yeux et sont généralement daltoniens. C’est un sacrifice nécessaire pour avoir l’avantage d’une excellente vision nocturne.

Outre la structure des yeux, les animaux nocturnes ont également une gamme spectrale plus large. Il faut savoir qu’il existe ce que l’on appelle le spectre électromagnétique, une carte de tous les types de lumière que nous pouvons voir et identifier. Comme expliqué par Mocomi.com, l’Homme a une perception très limitée du spectre électromagnétique. Il existe ainsi de nombreux types d’ondes électromagnétiques que nous ne pouvons pas voir. Mais les animaux nocturnes, en revanche, ont accès à des sections plus larges du spectre. Ils peuvent notamment voir le spectre infrarouge ou ultraviolet.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments