— Jan H Andersen / Shutterstock.com

Si vous ne connaissez pas Pedro Alonso López, aussi connu sous le nom de « Monstre des Andes », prenez donc le temps de vous installer confortablement. Nous allons vous raconter son histoire.

Les débuts de Pedro Alonso López

Pedro Alonso López est né le 8 octobre 1948 à Ipiales, en Colombie. Il est le fils de Medardo Reyes, membre du parti de droite du pays ayant été tué à La Violencia, conflit armé. Sa femme Benilda était enceinte de trois mois de Pedro au moment de sa mort. Pedro était le septième enfant d’une fratrie de treize frères et soeurs. Il se destinait à devenir enseignant. Son destin s’est toutefois dessiné autrement.

La mère de Pedro Alonso López était une mère violente physiquement. Il s’agissait également d’une travailleuse du sexe victime à plusieurs reprises d’agression de la part de ses clients. Alors que certains disent que Pedro a été mis à la porte par sa mère, d’autres affirment qu’il s’est enfui.

Hors de son foyer familial, le jeune homme s’est rendu à Bogota, la capitale colombienne, où il est devenu un enfant sans abri et appelé « Gamines ». Très vite, il intègre un gang et plonge dans la cocaïne. Alors qu’il était dans la rue, un inconnu a proposé à Pedro de lui offrir un lit. Toutefois, la réalité était bien plus sombre et affreuse : il l’a amené dans un bâtiment abandonné et l’a agressé sexuellement…

De l’orphelinat aux meurtres

À l’âge de 10 ans, Pedro Alonso López a pris la décision d’affirmer qu’un couple américain l’avait trouvé dans la rue et l’avait inscrit dans une école pour orphelins. Toutefois, là-bas, un enseignant l’a agressé alors qu’il avait 12 ans. Il s’est donc enfui et a exprimé l’envie de se venger de toutes ses souffrances d’enfant.

Plus tard, entre 18 et 21 ans, il est arrêté pour vol de voiture. Peu après son incarcération, il est violé par deux hommes. Par vengeance, il a fini par les tuer à coups de couteau et donc par retourner en prison. À sa sortie, il est parti au Pérou où il a commencé à violer et tuer de jeunes filles. Entre le milieu et la fin des années 1970, il en a assassiné des dizaines. Puis, Pedro Alonso López a été capturé par la communauté Ayachuco alors qu’il tentait de kidnapper un enfant de neuf ans. Alors que le groupe voulait l’enterrer vivant, un missionnaire l’a convaincu de la remettre à la police péruvienne. Pedro a ainsi été expulsé en Colombie.

L’Équateur

Son retour en Colombie ne l’a pas empêché de poursuivre ses meurtres. À la fin des années 1970, direction l’Équateur pour Pedro, où des dizaines de filles ont été portées disparues. En 1980, dans la région d’Ambato, un groupe de femmes a réussi à attraper Pedro alors qu’il essayait d’attirer une fille hors d’un marché. Une fois en garde à vue, il a refusé de coopérer. Toutefois, les autorités ont finalement réussi à le faire parler : le pasteur Cordova Gudino s’est fait passer pour un codétenu, a gagné sa confiance et a pu obtenir une confession pleine de détails sur les crimes commis par Pedro.

Au total, la police a déterré près de 57 corps. Pedro Alonso López a été accusé de 110 meurtres et a avoué être coupable d’environ 200 décès supplémentaires dans des pays proches du Pérou et de la Colombie. Le 31 juillet 1981, il a plaidé coupable des meurtres de 57 jeunes filles. Déclaré sociopathe, il a été emprisonné à Ambato. À la grande indignation de tous, il n’a été condamné qu’à 16 ans d’emprisonnement.

Et aujourd’hui ?

Pedro Alonso López a été libéré le 31 août 1994, soit deux ans plus tôt pour bonne conduite. En 1995, il est déclaré fou et interné dans un établissement psychiatrique. Plus tard, en février 1998, il est déclaré saint d’esprit et est libéré sous caution de 50 dollars. Il avait pourtant déclaré qu’il continuerait à tuer.

Il a consacré sa première visite à sa mère âgée afin de demander son héritage. Sa mère était toutefois pauvre et avait dû vendre ses seuls biens, autrement dit son lit et sa chaise. En 2002, il a été suspecté pour un meurtre inquiétant. Encore en liberté aujourd’hui, Pedro Alonso López semble toutefois rester discret et loin des projecteurs.

Pour aller plus loin, découvrez l’histoire de Ted Bundy, le tueur en série le plus tristement célèbre des États-Unis.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments