Ted Bundy. C’est un nom que tout le monde connaît. En effet, Theodore Robert Bundy est sans aucun doute un des serial killers les plus célèbres au monde, mais aussi un des plus prolifiques des années 70. A seulement quelques années de son exécution, il avouera avoir commis plus d’une trentaine de meurtres sur une période de quatre ans. Voici l’histoire de Ted Bundy, le tueur en série qui a fait couler énormément d’encre.

Une enfance chaotique et la découverte d’un mensonge

Ted Bundy naît le 24 novembre 1946, à Burlington (Vermont) sous le nom de Theodore Robert Cowell. Sur son acte de naissance, il est noté que son père est Lloyd Marshall, un vétéran de l’armée américaine. Quelques années plus tard, sa mère, Eleonor Cowell, dira que son père est un certain Jack Worthington, marin de l’armée. Mais il n’existe aucune trace de ces deux hommes dans les registres de l’armée américaine. Ainsi, nombreux sont ceux qui pensent que Ted Bundy est en réalité le fruit d’un inceste, et que son père n’est autre que son grand-père. D’ailleurs, ce dernier était une personne haineuse, violente, frappant sa femme, ses deux filles, son chien. Plus tard, Ted Bundy avouera même s’identifier à Samuel Cowell.

Alors que le jeune Ted n’a que quelques années, sa mère et lui quittent la maison des grands-parents pour Tacoma. Ils emménagent chez des cousins d’Eleonor. En 1951, sa mère épouse Johnnie Culpepper Bundy, qui adopte Ted et lui donne son nom. Certains pensent d’ailleurs que Johnnie abusait du jeune Ted. Seulement, Bundy n’a jamais confirmé les faits. Alors âgé de 13 ans, Ted apprend qu’il est un enfant illégitime, lorsque un cousin lui montre son acte de naissance. (Selon Ted, il trouvera lui-même son certificat en 1969 alors qu’il était de retour dans le Vermont.) C’est aussi à cet âge que le jeune Ted découvre la pornographie (dont il dira qu’elle est à l’origine de tous ses crimes). Mais c’est aussi à cette période que Ted commence à commettre des délits : cambriolages, voyeurisme, etc.

Le charme envoûtant de Ted Bundy

En 1965, Teb Bundy sort diplômé du lycée Woodrow Wilson et part étudier à l’université de Puget-Sound, puis à Washington. Deux ans plus tard, il rencontre Stephanie Brooks, avec qui il sortira pendant quelques mois. Effectivement, elle le quittera, car il manque d’ambition et se montre immature. Cette rupture le dévastera, et certains pensent qu’il s’agit de l’élément déclencheur de la rage de Ted. A cette époque, Ted vit de petits boulots et fait du bénévolat pour la campagne présidentielle de Nelson Rockefeller. Quelques années plus tard, en 1972, alors qu’il est parti pour le Colorado, il obtient son diplôme de psychologie et rejoint le bureau de campagne de réélection du gouverneur Daniel J. Evans. Durant cette période, Teb Bundy se montre charmant, gentil et soucieux des autres, comme le décrit Ann Rule, qui a écrit sa biographie.

Alors qu’il a une relation avec Elizabeth Kloepfer, Ted croise à nouveau le chemin de Stephanie Brooks. Elle tombe sous le charme du jeune homme, qui se montre plus sûr de lui et téméraire. Durant quelque temps, Ted Bundy aura une double vie, une à Seattle avec Stephanie, et une autre avec Elizabeth. Puis, soudainement, Ted ne répond plus à Stephanie, il a en quelque sorte pris sa revanche sur la jeune femme. Du moins, c’est ce qu’elle pense. En parallèle, Ted Bundy suit des cours de droit à l’université, qu’il abandonnera, pour être directeur adjoint de la Commission du crime à Seattle. D’ailleurs, il rédigera même une brochure de prévention sur le viol.

Premiers meurtres

Sa première agression authentifiée date du 4 janvier 1974. Un soir, à Seattle, Ted Bundy entre dans la chambre de Joni Lenz, la matraque et l’agresse sexuellement avec un spéculum. La jeune femme survivra, mais aura de nombreuses séquelles physiques et mentales. Ted Bundy entre alors dans une frénésie meurtrière. En effet, quelques jours plus tard, Bundy bat à mort Lynda Ann Healy, puis Donna Gail Manson. Un mois plus tard, il assassine Susan E. Rancourt, et début mai 1974, Roberta Kathleen Parks. La liste des victimes de Ted Bundy s’allonge de jour en jour. Au total, il avouera le meurtre de 30 femmes dans l’Oregon, à Washington, dans l’Idaho, dans l’Utah, au Colorado et en Floride entre 1974 et 1978.

Pratiquement à chaque fois, Ted utilise le même schéma : un bras ou une jambe dans le plâtre, il demande de l’aide à ses victimes, qui l’accompagnent jusqu’à sa Coccinelle marron clair. Puis il les étrangle, les viole, les démembre pour certaines, etc. Seulement, il commettra un impair.

La Coccinelle de Ted Bundy exposée à l’Alcatraz East Crime Museum

Effectivement, Bundy enlève Janice Anne Ott et Denise Naslund en plein jour. Les témoins dressent un portrait-robot de l’homme à la Coccinelle marron clair, Ann Rule et Elizabeth Kloepfer reconnaissent Ted Bundy. Elles s’empressent de contacter la police, mais les policiers, recevant plus de 200 appels par jour, ne les écoutent pas. Le 16 août 1975, un agent de patrouille de la police de Granger l’arrête. La voiture de Bundy, dont le siège passager avait été enlevé, contient un masque de ski, des collants en nylon, un pied-de-biche, des menottes, des sacs-poubelle, une bobine de corde, un pic à glace et d’autres articles initialement supposés être des outils de cambriolage. De plus, Teb Bundy correspondait au portait-robot de l’agresseur de Carol DaRonch.

Cependant, la police n’a pas assez de preuves contre Bundy, et le relâche. Plus tard, Ted Bundy les narguera en avouant qu’il avait une série de Polaroids chez lui, qu’il a détruite après sa libération.

Premier procès et évasions

Les autorités mettent Bundy sous surveillance, mais il faudra attendre le 12 octobre 1975 pour que Ted Bundy soit confronté réellement à ses meurtres. En effet, Carol DaRonch le reconnaît, et le 20 novembre, il est libéré sous caution. La police n’a pas assez de preuves pour le lié aux meurtres de l’Oregon, mais continue de le surveiller. Le premier procès de Bundy s’ouvre en février 1976. Le juge le condamne à 15 ans de prison pour l’agression de Carol DaRonch. Puis les autorités le lient au meurtre de Caryn Campbell, il est donc transféré dans le Colorado. Il décide d’être son propre avocat et, lors d’une pause, il s’échappe. Après des jours à errer dans les montagnes, Bundy se laisse arrêter. Puis il s’évade de nouveau le 30 décembre 1977.

Alors qu’il est en Floride, dans la nuit du 14 janvier 1978, il s’introduit dans la maison de la sororité Chi Omega et bat à mort quatre jeunes femmes, et en agresse une autre. Dans la même nuit, il viole et étrangle une autre jeune femme.

Le Dr Richard Souviron présente des preuves dentaires au procès de Ted Bundy pour les meurtres de Chi Omega.

La police l’arrête de nouveau en février 1978. Encore une fois, Bundy décide d’être son propre avocat. Mais les preuves contre lui, retrouvées dans la maison de Chi Omega, sont accablantes. Il est condamné pour les quatre meurtres. En 1980, il est aussi reconnu coupable du meurtre de Kimberly Leach à Orlando. Au total, quatre ordres d’exécution seront signés à l’encontre de Ted Bundy. Le 24 janvier 1989, Ted Bundy meurt sur la chaise électrique. Bien qu’il ait été reconnu coupable de 30 meurtres, entre 1974 et 1978, Bundy aurait en réalité commis près de 36 meurtres dès les années 60.

Pour aller plus loin, découvrez également 8 autres tueurs en série qui ont marqué l’Histoire par leurs crimes effroyables.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments