Première mondiale : des télescopes détectent la lumière issue d’ondes gravitationnelles

Des chercheurs ont capté, le 17 août dernier, un signal lumineux après avoir enregistré le passage d’une onde gravitationnelle. De précieux renseignements sont tirés de ces deux phénomènes et de ce qui est à leur origine : une fusion d’étoiles à neutrons. 

Une découverte exceptionnelle

La semaine du 9 octobre, l’Observatoire européen austral (ESO) a donné la nouvelle d’une « découverte sans précédent ». En effet l’ESOavec d’autres organismes spatiaux, a révélé avoir observé les ondes gravitationnelles et la lumière produites par un même événement.

Les ondes gravitationnelles sont des ondes dans l’espace-temps théorisées par Albert Einstein il y a environ un siècle. C’est en 2016 que la première observation de ces phénomènes a été faite. Jusqu’à présent, les ondes gravitationnelles observées ont été provoquées par des événements particulièrement intenses, comme la fusion des étoiles à neutrons.

« Cette découverte est importante car elle nous donne deux façons complètement différentes de voir la même chose »

Brian Koberlein, astrophysicien

Ce type de fusion a également été considéré comme la cause la plus probable de courtes rafales de rayons gamma, d’explosions cosmiques qui émettent d’énormes quantités de lumière.

 

Une immense avancée scientifique

C’est la cinquième fois qu’une telle détection a été faite. Le télescope spatial à rayons gamma Fermi de la NASA et le laboratoire d’astrophysique des rayons gamma de l’ESA ont détecté un court rayon gamma dans une zone similaire du ciel.

« Nous sommes entrés dans une nouvelle ère de l’astronomie ! »

Les scientifiques ont longtemps soupçonné que la fusion de deux étoiles à neutrons serait suivie d’un kilonova, un phénomène explosif 1 000 fois plus brillant qu’une nova standard. Et c’est bien un kilonova qui a finalement été observé.

Une large bande de ciel contenant des millions d’étoiles a dû être surveillée après la détection initiale des ondes gravitationnelles et de la lumière, de sorte qu’une multitude d’installations différentes ont été appelées à l’action, à savoir près de 70 télescopes disposés dans le monde entier.

« En détectant la fusion de 2 étoiles à neutrons, et son kilonova, cette recréation de @NASA l’illustre très bien » :

Cette succession rapide d’événements a conduit les chercheurs à croire que les ondes gravitationnelles et la lumière étaient causées par un seul événement.


Les amis sont ceux qui vous forcent au bonheur.

— Denys Gagnon