DOGTOWN

Cette ville du Massachusetts possédait un sol rocheux, ce qui rendait impossible l’exploitation agricole. A partir de 1693, elle est devenue terre d’accueil. En effet, située au croisement de Sandy Bay et de Gloucester, Dogtown a servi de refuge à une centaine de familles. Ces derniers fuyaient les attaques fréquentes de pirates et d’amérindiens. Le répit fut de courte durée. En 1812, les nombreux bombardements de la guerre américano-britannique ont conduit la population à tout abandonner derrière elle. Depuis, la réputation de la petite ville s’est dégradée : les maisons ont été investies par des nomades.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de