MANCHESTER

Les spécialistes utilisent l’échelle de Fujita-Pearson pour mesurer la puissance d’une tornade. Celle de Manchester restera dans les annales américaines. En 2003, la Tornade Tuesday a obtenu un F4. En tout, ce sont soixante-sept épisodes de tempêtes qui ont ravagé tout le Dakota du Sud. De plus, le village de Manchester détient un triste record mondial. En effet, la barre de pression a chuté de 100 millibars en douze secondes. Comme vous pouvez le constater sur ses images satellites, la quasi-totalité des maisons n’a pas pu résister au choc.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de