Miruts Yifter
© Valeriy Shustov / Wikimedia Commons

Voici ce que peut vous coûter une troisième place aux Jeux olympiques : une médaille d’or et une peine de prison en Éthiopie. 

Lors des Jeux olympiques de Munich, en 1972, le coureur éthiopien Miruts Yifter a réalisé une belle performance lors de l’épreuve du 10 000 mètres en obtenant la médaille de bronze. Si tous les athlètes rêvent de porter de l’or autour du cou, une médaille de bronze – ou d’argent – à un événement tel que les Jeux olympiques reste une réussite.

Mais cette réussite n’a pas été du goût des autorités éthiopiennes. Ainsi, à son retour au pays, au lieu d’être célébré, Miruts Yifter a été envoyé en prison où il a purgé une peine de 3 ans. D’après les autorités, le coureur n’aurait pas été à la hauteur des attentes qui pesaient sur lui en plus d’avoir manqué la course du 5 000 mètres. 

Lors des JO de Moscou, en 1980, Miruts Yifter a pris une belle revanche puisqu’il a empoché deux médailles d’or.

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
marie jeanne
marie jeanne
25 jours

ignoble! Quand on pense que l’esprit « coubertain » des jeux olympique était de « participer » pas « de gagner »