Au-delà des sujets, chaque œuvre est l’occasion pour Hyuro de mieux comprendre le monde dans lequel nous vivons mais aussi apprendre à mieux se connaître. La réalisation impliquant de passer de longues heures sur une nacelle, chaque fresque est un défi aussi bien physique que mental et pour Hyuro, le plus important et de terminer l’oeuvre pour ressentir cette fatigue satisfaisante qui survient une fois le travail fini.

Avec une année 2018 riche en terme de production (plus d’une quinzaine de fresques ont été réalisées cette année en Espagne, en Belgique, au Brésil…), Hyuro a démontré tout son professionnalisme, sa créativité mais aussi sa volonté de mieux comprendre le monde par ses créations. Vous pouvez admirer son travail, des premières esquisses jusqu’au rendu final sur son compte Instagram.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Tamara Djurovic (@h_y_u_r_o) le

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Tamara Djurovic (@h_y_u_r_o) le

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Tamara Djurovic (@h_y_u_r_o) le

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Tamara Djurovic (@h_y_u_r_o) le

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Tamara Djurovic (@h_y_u_r_o) le

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Tamara Djurovic (@h_y_u_r_o) le

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Tamara Djurovic (@h_y_u_r_o) le

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Tamara Djurovic (@h_y_u_r_o) le

COMMENTEZ

avatar
  S’abonner  
Notifier de