Quand le street art devient monumental, il donne un tout autre visage aux murs des villes. Abandonnant la grisaille pour des motifs variés, ces murs deviennent des toiles urbaines créant une galerie qu’on admire au quotidien. Et quand ces derniers relatent l’histoire, les émotions ou une action aussi simple qu’un applaudissement, l’art n’en devient que plus intense à l’image des œuvres d’Hyuro.

Pour Hyuro alias Tamara Djurovic, le street art est inscrit dans ses gènes depuis toujours. Originaire d’Argentine où cette forme d’art est très présente, elle expérimente dès son plus jeune âge l’art mural. « Je ne sais pas à quel moment j’ai commencé à l’aimer, ou si elle était toujours là. Je pense que je n’aurais jamais pu imaginer l’impact fort que le travail dans les espaces publics allait avoir sur moi. »

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Tamara Djurovic (@h_y_u_r_o) le

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Tamara Djurovic (@h_y_u_r_o) le

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Tamara Djurovic (@h_y_u_r_o) le

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Tamara Djurovic (@h_y_u_r_o) le

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Tamara Djurovic (@h_y_u_r_o) le

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Tamara Djurovic (@h_y_u_r_o) le

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Tamara Djurovic (@h_y_u_r_o) le

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Tamara Djurovic (@h_y_u_r_o) le

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de