― lev radin / Shutterstock.com © The Jokers / Les Bookmakers / Netflix

Qu’il s’agisse de cinéma, de série ou de musique, la culture coréenne s’est infiltrée dans la culture populaire mondiale, et ce phénomène porte un nom : Hallyu ou Korean Wave. Mais en fait, quand est-ce que ça a commencé et comment la culture coréenne a transcendé les frontières pour devenir l’une des plus grandes exportations culturelles que le monde a connues dernièrement ?

Un phénomène qui résulte de la volonté de la Corée du Sud à surmonter la crise

Aujourd’hui, tout le monde connait les célèbres groupes de musique Blackpink et BTS. La série Squid Game et le film Parasite sont tout aussi connus au niveau mondial. Si ces œuvres et ces artistes ont connu une telle renommée, c’est en partie dû à l’Hallyu, un phénomène décrit comme étant une augmentation importante de la diffusion de la culture sud-coréenne. Le mot « Hallyu » est d’ailleurs un terme chinois qui peut être littéralement traduit par « vague coréenne ». Si cette fameuse vague coréenne n’a interpellé l’attention de tous que récemment, il faut savoir qu’elle ne date pas d’hier.

En effet, le phénomène Hallyu a commencé vers la fin des années 1990, notamment après la levée de la plupart des restrictions sur les importations culturelles après la crise financière asiatique de 1997. En plus de cet assouplissement des lois sur l’industrie du divertissement, le gouvernement avait même alloué un budget spécial à ce secteur afin de pouvoir faire face à l’expansion de la culture japonaise, ancien dirigeant colonial du pays. En peu de temps, des films et des séries coréennes ont vu le jour et ont immédiatement conquis d’autres pays asiatiques, notamment la Chine.

En 2000, la Corée du Sud a également eu son premier groupe de K-pop, le boys band HOT de SM Entertainment qui a également rencontré un grand succès local et en Chine. Cependant, la Corée du Sud n’a pas été la seule à promouvoir la diffusion de sa culture à cette époque, et le pays a ainsi dû faire face à une rude concurrence. Malgré les difficultés, la Corée du Sud a tout de même percé dans le domaine culturel et économique, notamment grâce à l’expansion phénoménale de son économie et de sa scène technologique et numérique.

— 83PM38 / Shutterstock.com

La culture coréenne à la conquête du monde

En effet, pour faire face à la crise, le gouvernement a restructuré les modèles commerciaux des grands conglomérats coréens, comme Samsung et Hyundai. Cela a permis à de nombreuses start-up et autres types d’entreprises de percer le marché local et international, donnant ainsi un coup de pouce à la diffusion de la culture coréenne dans le monde, a expliqué MartinRoll. Très rapidement, les grandes marques coréennes sont même devenues synonymes de qualité, de design et d’innovation. Tous les secteurs sud-coréens ont profité de cet essor, et la K-pop et les K-drama ont alors commencé à être populaires en dehors de l’Asie.

Au fil du temps, le phénomène Hallyu n’a cessé de croître, et il y a une bonne raison à cela. Même après avoir conquis le monde, les Sud-Coréens n’ont cessé d’améliorer leurs performances dans l’industrie du divertissement, faisant preuve d’une expertise et d’un perfectionnisme sans pareils dans tous les domaines. Cela, associé à une créativité sans limites et un marketing très agressif, la vague coréenne s’amplifie de jour en jour, et on parle déjà de Hallyu 2.0. Décrit comme « une nouvelle vague coréenne », le Hallyu 2.0 est une association entre l’évolution du concept Hallyu traditionnel et la vulgarisation du Web 2.0 qui a été lancé par l’apparition des réseaux sociaux. Pour aller plus loin, découvrez également 10 séries coréennes à voir absolument sur Netflix.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments