© Sustainable Coastlines / Flickr

Les « nurdles » sont de toutes petites billes de plastique, utilisées pour créer de nouveaux produits en plastique. Celles-ci représentent une réelle menace pour l’humanité ainsi que pour le peuple marin. Cependant, elles ne sont pas reconnues comme dangereuses par l’Organisation maritime internationale.

Ils sont à l’origine de la mort de plusieurs animaux marins

Il y a quelques mois, un porte-conteneurs nommé le X-Press Pearl ayant coulé au beau milieu des eaux avait déversé 350 tonnes de fioul dans l’océan Indien. D’après le rapport de l’Organisation des Nations unies (ONU), il s’agirait de la pire catastrophe maritime de toute l’histoire du Sri Lanka. Cependant, le déversement de ce fioul dans l’océan serait moins grave que le déversement des 87 conteneurs de nurdles à bord du porte-conteneurs.

Après cette catastrophe, les billes de plastique ont fini sur les plages du Sri Lanka ou ont continué à flotter sur l’eau. Les chercheurs indiquent qu’elles risquent d’être transportées jusqu’en Indonésie, en Inde, aux Maldives et en Somalie. Comme vous vous en doutez bien, ces billes de plastique menacent plusieurs écosystèmes.

Les poissons, cétacés et oiseaux marins peuvent facilement les confondre avec de la nourriture. Hemantha Withanage, membre du Centre pour la justice environnementale du Sri Lanka, indique que des tortues, des dauphins et des baleines échouées avaient des nurdles dans leur corps. En outre, 20 000 pêcheurs ont dû arrêter leur activité, car les poissons n’étaient plus comestibles.

Une menace pour la planète

Une étude de l’organisation écologiste écossaise Fidra présentée lors de la COP26 révèle que 90 % des pays ayant participé à une enquête sur la pollution ont leurs côtes recouvertes de milliers de billes de plastique. Pour parvenir à cette conclusion, plusieurs centaines de volontaires ont mené une chasse aux granulés dans diverses régions du monde.

L’organisation estime que 230 000 tonnes de nurdles, ce qui équivaut à des milliards de petites billes, se déversent chaque année dans les océans du monde et plusieurs scientifiques ont démontré qu’ils sont presque impossibles à éliminer, à réutiliser ou à recycler. En outre, ils libèrent plusieurs gaz qui accélèrent le changement climatique.

« La pollution par perte de granulés plastique démontre que le plastique est gaspillé avant même d’avoir été utilisé pour fabriquer quoi que ce soit, ce qui représente un énorme gaspillage de ressources et une menace pour la faune », a déclaré Megan Kirton de l’organisation Fidra.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments