Les doigts croisés

Aujourd’hui, les doigts croisés représentent la chance ou pour indiquer un mensonge. Ce double usage pourrait être le signe d’une double origine, et voici ce que les chercheurs pensent.

Premièrement, le geste serait apparu pour la première fois dans l’Europe pré chrétienne. A l’époque, beaucoup de superstitions en tout genre prenaient place dans les discussions à travers les foyers et villages de tout le pays. L’une affirmait que les bons esprits vivaient aux intersections des routes et que, par la même logique, si deux personnes faisaient des vœux en créant un seul croisement avec leur index, elles pensaient que les bons esprits seraient enclins à exaucer leurs désirs. Quoi qu’il en soit, ce geste est devenu courant dès le XIVe siècle, pendant la Guerre de Cent Ans. Les soldats utilisaient ce geste pour attirer la chance et ainsi se protéger.

Pour ce qui est du côté mensonge du geste, les chercheurs pensent que les auteurs sont les premiers chrétiens qui auraient fait ce signe de croix lorsqu’ils disaient un mensonge. Le but était de se protéger de la colère de Dieu. Pour bien comprendre, il faut se remettre dans le contexte et voir qu’être chrétien était passible de mort, et donc logiquement les pratiquants ont souvent nié leur foi (d’où le signe pour aller avec le mensonge) afin de ne pas être tué.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de