Crédit : Pixabay

Le chocolat permet de découvrir l’art de la dégustation

Nous l’avons déjà tous expérimenté, le grignotage sucré mène à un excès de gourmandise et à ce fameux sentiment de culpabilité… Nous vous conseillons la dégustation pour remédier à ce souci. Comprenez ce mot dans son sens global : Écoutez vos sens, concentrez-vous sur l’instant présent, profitez de votre bout de chocolat, essayez de percevoir toutes ses particularités. Les experts dressent ainsi un parallèle avec la science du vin, l’œnologie ! Ils donnent même quelques pistes concernant le mode d’emploi de la dégustation : être détendu, dans un endroit calme, clair, une température ambiante comprise entre 20 et 25 °C. Le morceau de chocolat, inférieur à 10 grammes, doit être consommé après nettoyage du palais (on vous recommande de consommer un bout de pain, pour redonner à votre palais un goût neutre).

Avec les yeux, observez, décrivez votre carré de chocolat, les couleurs de son apparence… Avec le nez, humez-le, choisissez un adjectif (à la manière du vin) : que ce soit doux, piquant, poivré, équilibré, les différentes senteurs.. Enfin, avec la bouche, laissez-le fondre quelques secondes pour en décrypter les saveurs, longueurs du gout en bouche, appréciez la texture. Si vous êtes satisfait et que vous le désirez, croquez-le.

Oui, le chocolat est un aliment de dégustation raffinée. Si cela peut étonner certaines personnes, sachez que de plus en plus d’expert prenne cette activité très au sérieux et des dégustations professionnelles sont mises en place dans le monde !

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de