12 153 personnes connectées

Ce nouveau vaccin contre Ebola a un taux de réussite “jusqu’à 100 %”

Aucun traitement n’était réellement disponible contre le virus Ebola jusqu’à aujourd’hui, même si toute une gamme de traitements potentiels, dont des produits sanguins ou thérapies immunitaires, sont en cours d’évaluation. Le jeudi 22 décembre, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a publié un rapport sur la certitude d’un premier vaccin efficace à 100 % contre le virus ayant fait des ravages en Afrique de l’Ouest. Le vaccin se nomme le « rVSV-Zebov ».

Financé par l’OMS, développé par le gouvernement canadien et testé en Guinée, l’essai clinique a démarré en 2015 et a été baptisé « Ebola ça suffit! ». Ce projet, développé par MSD (Merck Sharpe & Dohme), avait pour but d’injecter le vaccin à 5 837 personnes qui ont eu un contact avec une personne infectée par le virus Ebola de type Zaïre.

© Cellule souche du Virus Ebola observé au microscope électronique
Cellule souche du Virus Ebola observé au microscope électronique

Les résultats ont démontré qu’aucune personne n’a contracté le virus, à part le groupe des 23 personnes n’ayant pas reçu le vaccin, « ce qui suggère fortement que le vaccin pourrait avoir une efficacité atteignant les 100 % », a expliqué Marie-Paule Kieny, sous-directrice générale à l’OMS.

D’après le rapport, on note deux effets indésirables après la prise du vaccin. En effet, en fonction des cas, il est possible d’avoir une réaction fébrile et allergique. Par ailleurs, il n’est pas exclu de développer un état grippal, mais le rétablissement est certain, et sans effets à long terme.

Ebola_Virus_Particles_(7)

La méthode de vaccination utilisée avait déjà fait ses preuves en 1977 contre la variole. L’essai du vaccin contre le virus Ebola de type Zaïre s’est fait en « anneaux » : le vaccin est donné à un groupe de gens en contact avec une personne ayant déjà contracté le virus.

On commence d’abord avec les proches, puis des sujets qui ont été en contact avec eux, et ainsi de suite jusqu’à éradication du virus. Il faut rappeler que ce vaccin qui semble très efficace en cas d’épidémie, ne pourra pas éradiquer Ebola, puisque ce virus a un hôte naturel dans la faune sauvage qui lui, ne peut pas être vacciné.

Le laboratoire américain MSD a acquis les droits de commercialisation du rVSV-Zebov. De 300 000 à 1 000 000 doses d’urgence pourraient être livrées avant toute forme de commercialisation.

D’après la revue médicale The Lancet et les résultats obtenus lors de l’essai, le vaccin pour le virus Ebola est totalement efficace contre la souche dite « Zaïre ». Par ailleurs, il est nécessaire de développer un autre vaccin pour lutter contre la souche Soudan. Les résultats sont encourageants et mènent à croire qu’un jour, nous serons totalement débarrassés de ce virus dévastateur.