13 308 personnes connectées

Les 10 incroyables photographies sur le monde microscopique ayant gagné le concours Olympus BioScapes

La 10e édition du plus grand concours de photographie microscopique au monde s’est terminée il y a peu. Cette compétition se distingue des autres du fait que les images ou les vidéos doivent être prises au microscope. Les gagnants de l’édition 2013 viennent d’être dévoilés et DGS vous fait parvenir ces clichés tout aussi troublants que magnifiques.

Pour la dixième édition de l’Olympus BioScapes Digital Imaging Competition, plus de 2100 photographies et séquences vidéo ont été envoyées par les participants. La seule condition d’admission : l’image doit représenter un être vivant capturé par l’objectif d’un microscope. Les photographies ont mis en évidence les dernières avancées technologiques en matière de neuroscience et de biologie cellulaire. Les clichés ont été réalisés par des amateurs, étudiants ou scientifiques. L’édition 2014 de la compétition est déjà ouverte et se clôturera le 30 septembre. Les candidats peuvent envoyer 5 images ou vidéos d’organismes vivants capturés par n’importe quelle méthode utilisant un microscope.

1re place : Igor Siwanowicz

voici-les-gagnants-de-limage-microscopique-de-lannee-20131

Le piège tendu par la plante carnivore aquatique urticulaire bossue (Utricularia gibba). Ce végétal flottant digère les invertébrés microscopiques qui ont le malheur de toucher l’un des cils qui déclenchent le piège (on peut voir ces cils au centre de l’entrée en forme de dôme). Ce piège donne également un habitat à des algues unicellulaires que l’on peut voir ici. Le rouge de l’image vient de la fluorescence de la chlorophylle.

 

2e place : Dorit Hockman

voici-les-gagnants-de-limage-microscopique-de-lannee-20132

Vue latérale d’un embryon de chauve-souris (Molossus rufus). On distingue les ailes déjà formées et placées de manière à couvrir les yeux. Au fur et à mesure du développement, les doigts grandissent et deviennent les supports des ailes entre lesquels se déploient les membranes.

 

3e place : Dr Igor Siwanowicz

voici-les-gagnants-de-limage-microscopique-de-lannee-20133

Image composite montrant plusieurs algues unicellulaires vivant en eau douce, les desmidiales. Ces végétaux font preuve d’une grande diversité de tailles, comprises entre 10 microns et 0,3 mm. Le rouge provient de la fluorescence de la chlorophylle.

 

4e place : Spike Walker

voici-les-gagnants-de-limage-microscopique-de-lannee-20134

Bourgeon de lys sectionné et teinté.

 

5e place : Dr Dylan Burnette

voici-les-gagnants-de-limage-microscopique-de-lannee-20135

Fibroblastes d’embryons de souris montrant l’ADN en bleu et les filaments d’actine en rouge. L’image permet de distinguer l’intérieur des mitochondries, visualisées grâce la fusion d’une protéine vert fluorescent avec une séquence de localisation mitochondriale.

 

6e place : Kurt Wirz

voici-les-gagnants-de-limage-microscopique-de-lannee-20136

Deux punaises (Gonocerus acuteangulatus), âgées de deux heures et mesurant 3 mm.

 

7e place : Charles Krebs

voici-les-gagnants-de-limage-microscopique-de-lannee-20138

Larve transparente de diptère. La musculature, habituellement transparente a été rendue visible par une technique d’éclairage.

 

8e place : Dr Yaron Fuchs

voici-les-gagnants-de-limage-microscopique-de-lannee-20137

Queue de souris. Le follicule pileux est marqué en vert, les cellules qui prolifèrent en rouge et les noyaux en bleu.

 

9e place : Fabrice Parais

voici-les-gagnants-de-limage-microscopique-de-lannee-20139

Tête et pattes de larve de trichoptère (Sericostoma sp.), un ordre d’insectes dont les larves vivent en eau douce, dans les graviers, ou dans le sable. Le Sericostoma construit un tube de grains de sable pour protéger son corps fragile et mange des débris de plantes ou des petits invertébrés. Cette larve est un indicateur de pureté de l’eau douce car elle est très sensible à la pollution et meurt très rapidement si l’eau est sale.

 

10e place : Ralph Grimm

Les vidéos étaient également autorisées, voici donc celle qui a retenu la dixième place : une paramécie, les mouvements de ses cils et ses vacuoles contractiles.

 

Toutes ces images nous ont beaucoup impressionnés, tant par leur qualité que par leur contenu. Cette compétition photographique nous a révélé à quel point le monde microscopique est différent de celui que nous connaissons. Nous félicitons les auteurs et nous attendons la prochaine édition du concours avec impatience. Quelle est l’image qui a le plus retenu votre attention ?

Ces articles vont vous plaire

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux